Construire
BRANCHÉ SUR LA CONSTRUCTION
Samedi 29 avril 2017
Suivez-nous sur :

Portraits de femmes : Nathalie Lemelin, présidente, Groupe Pro-B inc.

album photo

Nathalie Lemelin occupe le poste de présidente de Groupe Pro-B inc. depuis 2007, mais fait partie de l’entreprise depuis maintenant 22 ans. « J’ai toujours rêvé de travailler dans la construction et la fabrication. J’aime connaître et comprendre tous les aspects de la soudure », dit-elle. Une passion qui lui est familière, car son père a toujours travaillé dans les domaines de la tuyauterie industrielle, de la chaudronnerie, des structures d’acier, de la ventilation industrielle et de la mécanique de chantier.

« Malgré que je sois ancrée dans le domaine depuis plusieurs années, j’ai songé à réorienter ma carrière vers l’infirmerie, il y a quelques années, alors que j’avais l’impression que tout allait mal et que les moments durs s’accumulaient. Les perspectives du contact avec le sang m’ont rapidement fait changer d’avis. »

« J’aime connaître et comprendre tous les aspects de la soudure. »

Génie mécanique et soudage

Ses études en génie mécanique et une formation de supervision en soudage l’ont bien préparée à affronter le marché du travail et un milieu où les femmes sont minoritaires : « Vous savez, c’est un monde où le franc-parler est de mise. On ne met pas toujours des gants blancs pour dire ce qu’on pense. »

Selon elle, les femmes qui ont beaucoup de caractère, une solide personnalité et une santé de fer peuvent réussir dans n’importe quel métier ou sphère d’activité. « Si j’avais un conseil à donner aux jeunes femmes intéressées par la construction, ce serait de rencontrer d’autres femmes plus expérimentées pour discuter avec elles des différents aspects de cette industrie. Elles pourraient alors savoir si elles ont vraiment ce qu’il faut pour faire carrière dans ce domaine. »

Elle reconnaît cependant que sur un chantier de construction, une femme doit faire face à des sarcasmes : « Une femme se fait regarder et les hommes l’agacent, parfois. Il suffit de leur répondre de la même manière, sur un ton direct, et de ne pas se laisser faire. » Elle préconise aussi une approche qui permet de dédramatiser en ne prenant pas tout ce qui est dit au pied de la lettre : « On peut recevoir les affronts avec le sourire et analyser la situation calmement en tentant de voir le bon côté des choses et tourner les propos à son avantage. »

« Si j’avais un conseil à donner aux jeunes femmes intéressées par la construction, ce serait de rencontrer d’autres femmes plus expérimentées pour discuter avec elles des différents aspects de cette industrie. »

Une mère positive

Elle est parfaitement consciente que ce ne sera jamais facile pour une femme de s’intégrer dans le domaine, de s’y faire une place et surtout de la garder. « Je pense souvent à ma mère qui, malgré toutes les épreuves qu’elle a vécues, a toujours su rester positive. Elle est une source de motivation pour moi. »

Nathalie a toujours appris à se retrousser les manches et affronter les problèmes avec le sourire, sans se laisser abattre. La fermeté, la détermination et le positivisme sont des traits de personnalité essentiels pour elle.

De son travail, Nathalie Lemelin apprécie les tâches de planification des procédures pour un assemblage et un soudage des pièces, qui permettront une optimisation du temps. Les notions de productivité et d’efficacité sont donc très importantes pour cette gestionnaire dont l’entreprise compte environ 125 employés.

La présidente surveille de près les travaux d’agrandissement de l’usine et des bureaux administratifs, qui devraient prendre fin l’automne prochain. « Nous avons tous très hâte de vivre cette nouvelle étape dans l’évolution de la compagnie. »

Anecdote
« Lors d’une visite sur l’un de nos chantiers, un travailleur m’a fait une demande en mariage, ignorant que j’étais la propriétaire… Il a commencé à rire jaune quand il a su à qui il venait de parler. »

À lire aussi