Construire
BRANCHÉ SUR LA CONSTRUCTION
Lundi 21 août 2017
Suivez-nous sur :

Portraits de femmes : Nancy Lareau, charpentière - menuisière

album photo

Nancy Lareau, une charpentière-menuisière qui adore son métier

Propos recueillis par Claude Girard

Depuis qu’elle est toute petite, elle admet avoir toujours eu un côté « petit garçon » et s’être souvent tenue et toujours très bien entendue avec ses compagnons. « Je crois que c’est ce comportement qui m’a poussée à me diriger dans un métier de la construction », reconnaît Nancy Lareau, charpentière-menuisière à l’emploi de l’entreprise Les Constructions M.N.M. inc., lauréate au Congrès de l’ACQ 2014 du trophée Construire se conjugue au féminin.

Selon elle, le fait d’occuper un emploi non conventionnel lui donne l’occasion de relever de nouveaux défis : « C’est un domaine où ça bouge beaucoup et je dois dire que je ne suis pas une fille à occuper un poste dans un bureau. » Avant de suivre une formation en charpenterie-menuiserie, elle travaillait dans un supermarché. À part son grand-père, bâtisseur de maisons, elle n’a pas eu d’autres modèles la prédestinant à la construction.

Un métier qu’elle adore

Nancy LareauDe son métier, elle aime à peu près tout parce qu’elle n’exécute pas toujours les mêmes tâches. « Une femme peut tout faire sur un chantier, même s’il faut tenir compte de la force physique et du vouloir de chacune des candidates. Tout est dans la méthode de travail et cela s’acquiert avec l’expérience. » Selon elle, lorsque surviennent des petits problèmes, il y a toujours une solution. Nancy Lareau est fière de ce qu’elle fait et elle croit que pour augmenter le pourcentage de femmes dans la construction, il importe de leur faire découvrir cette industrie par des messages positifs dans les médias.

Des conseils aux femmes

Oui, elle a entendu des remarques déplaisantes sur les chantiers et elle conseille aux femmes de démontrer une force de caractère et de garder la tête haute. « Nous avons notre place dans la construction et nous devons la prendre. » Selon elle, c’est une question de volonté. « Il suffit de croire en nos capacités et surtout de ne jamais douter de soi. » Nancy Lareau est convaincue que nous verrons de plus en plus de femmes sur les chantiers au cours des prochaines années. Et pour ce qui concerne les préjugés, elle ne s’en fait pas outre mesure : « Je n’ai jamais été victime de harcèlement et je dois admettre que la plupart du temps, mes compagnons sont très gentils avec moi et les autres travailleuses et nombreux sont ceux qui ne demandent qu’à nous aider. Nous formons une équipe après tout. »

« Nancy est très exigeante envers elle-même et elle est perfectionniste. Son désir d’apprendre lui a permis d’avancer et de ne pas se laisser intimider. »
Manon Bolduc, présidente, Les Constructions M.N.M. inc.

À lire aussi