Construire
BRANCHÉ SUR LA CONSTRUCTION
Mercredi 13 décembre 2017
Suivez-nous sur :

Fixation pour contre-murs extérieurs en maçonnerie

Robert Périnet
Robert Périnet
Chroniqueur Habitation

L’article 9.20.9.5. du Code de construction du Québec Chapitre l – Bâtiment – 2005 traite abondamment des attaches de fixation de la maçonnerie aux éléments d’ossature en bois. Cependant, à la suite de l’adoption de la partie 11 sur l’efficacité énergétique, de nombreux entrepreneurs en constructions optent pour une couverture des ponts thermiques du côté extérieur. Cette méthode de construction augmente la distance entre la surface intérieure du contre-mur en maçonnerie et le support structural sur lequel les attaches sont fixées.

Toutefois, il est important de noter que les feuillards normalisés, conformes à l’article 9.20.9.5. du Code de construction du Québec Chapitre l – Bâtiment – 2005, ne sont pas appropriés s’ils sont installés sur un support compressible, car dans ce cas, bien que le vide de construction soit maintenu à 25 mm d’épaisseur, les attaches ne peuvent transférer les efforts aux éléments d’ossature.

Bien que la norme A-370-04 Connecteurs pour la maçonnerie ne soit pas référée dans la partie 9 du Code de construction du Québec Chapitre l – Bâtiment – 2005, elle est citée dans la norme CSA-S304.1 Calcul des ouvrages en maçonnerie à laquelle l’article 4.3.2.1. du Code de construction du Québec Chapitre l – Bâtiment – 2005 se réfère. En effet l’article 9.1.3.1. Espacement et disposition des attaches de la norme S-301 stipule que le calcul des attaches doit être conforme à la norme CSA A370.

article-fixation-contremur2
L’ancrage ondulé normalisé avec espace maximum de 25 mm

L’article 10.5.1.4. de la norme A-370-04 Connecteurs pour la maçonnerie stipule que :

La largeur de calcul maximale du vide dans le cas des pattes de fixation ondulées normatives doit être de 25 mm et conforme à l’une des combinaisons d’espacement maximal suivantes :

  1. 400 mm horizontalement et 600 mm verticalement; ou
  2. 600 mm horizontalement et 400 mm verticalement.
 

La publication du 14 janvier 2009 Maçonnerie Info No 4 de l’Institut de la Maçonnerie du Québec confirme que la longueur non supportée correspondant à la lame d’air comprise entre le placage de maçonnerie et l’arrière-mur ne doit pas être supérieure à 25 mm et que la fixation doit se faire directement à la structure porteuse. Sur la base de ces exigences de la norme A-370-04, les attaches ondulées ne peuvent être utilisées que lorsque le revêtement intermédiaire est de type non compressible.

article-fixation-contremur1
Ancrage à 2 composants

On peut aussi y lire qu’en présence d’un revêtement intermédiaire de type compressible et d’une lame d’air de largeur supérieure à 25 mm (isolation de l’arrière-mur par l’extérieur), on doit absolument se tourner vers un autre type d’attache. L’article poursuit en disant que l’attache bipartite procure la rigidité nécessaire, en plus de permettre un ajustement en hauteur. L’installation doit satisfaire aux exigences de la norme CSA-S304.1.

À lire aussi