Construire
BRANCHÉ SUR LA CONSTRUCTION
Mercredi 28 juin 2017
Suivez-nous sur :

La performance des fenêtres, des portes et des lanterneaux (partie 1)

Robert Périnet
Robert Périnet
Chroniqueur Habitation

Dans la présente fiche technique, nous traiterons de l’installation des fenêtres, des portes et des lanterneaux tel qu’exigé dans le Code national du bâtiment 2010, des exigences actuellement imposées par la section 9.27. du Code de construction du Québec Chapitre l – Bâtiment et Code national du bâtiment 2005 (modifié) et des exigences à venir imposées par l’application de la norme CAN/CSA-A440.4-07 Installation des fenêtres, des portes et des lanterneaux.
Notons que le Code de construction du Québec Chapitre l – Bâtiment et Code national du bâtiment 2010 (modifié) n’est pas encore disponible ni en vigueur au Québec. Toutefois, le projet de règlement modifiant le Code de construction ayant été déposé à la Gazette officielle du Québec le 10 septembre 2014, il devrait entrer en vigueur le 45e jour suivant sa date de publication à la Gazette.

Code national du bâtiment Canada 2010

L’article 9.7.6.1. Installation des fenêtres, des portes et des lanterneaux du CNB 2010 exige que l’installation des fenêtres, des portes et des lanterneaux soit conforme à la norme CAN/CSA-A440.4 Installation des fenêtres, des portes et des lanterneaux, sauf pour les cales pour le support des fenêtres, les portes et les lanterneaux qui peuvent être en contreplaqué traité.

Code de construction du Québec Chapitre 1 – Bâtiment 2005

En vertu de l’article 9.27.1.1., les bardages en bois, en panneaux de fi bres durs, en vinyle, en aluminium ou en acier, le stucco et la maçonnerie posés comme revêtement extérieur sur des murs à ossature en bois exposés aux précipitations doivent être conformes à certaines soussections de la section 9.27.

Entre autres, les solins à la jonction de deux éléments du revêtement extérieur, les solins installés aux changements de supports ainsi que les solins au-dessus des ouvertures doivent :

  • Remonter d’au moins 50 mm sous la membrane de revêtement intermédiaire ou sous le revêtement intermédiaire qui tient lieu de membrane
  • Former une pente d’au moins 6 % vers l’extérieur après le retrait prévu de l’ossature du bâtiment
  • Se terminer à chaque extrémité par un arrêt d’extrémité d’au moins 25 mm de hauteur
  • Recouvrir d’au moins 10 mm verticalement l’élément de construction au-dessous et
  • Aboutir à un larmier formant un ressaut d’au moins 5 mm par rapport à la face extérieure de l’élément de construction au-dessous.

Norme A-440.4-07 Installation des fenêtres, des portes et des lanterneaux

Cette norme énonce des méthodes pour l’installation et le remplacement des fenêtres, des portes extérieures et des lanterneaux préfabriqués destinés à des bâtiments de faible hauteur et à des bâtiments utilisés surtout comme habitation.

Elle énonce des exigences minimales visant l’installation des fenêtres, des portes et des lanterneaux.

Les solins souples et rigides doivent être faits de matériaux hydrofuges et solidement fixés, afin de réduire au minimum les dommages au bâtiment causés par les intempéries avant la mise en place du revêtement du mur extérieur. Le solin doit être intégré à la barrière contre les intempéries du bâtiment.

Les matériaux de solins acceptables comprennent le bitume renforcé et le métal rigide contenant de l’aluminium, du cuivre, du métal galvanisé ou un autre métal non ferreux traité en usine.

La membrane de revêtement intermédiaire doit être repliée dans la baie au haut et sur les côtés et on doit installer des blocs d’angle dans les coins supérieurs sous la membrane dans la partie supérieure de l’ouverture et par-dessus la membrane sur les côtés.

Sous réserve de l’article 9.3 de la norme, la membrane de revêtement intermédiaire doit être repliée dans la baie au bas et on doit installer des blocs d’angle dans les coins inférieurs sous la membrane sur les côtés de l’ouverture et par-dessus la membrane à l’appui.

Les fenêtres, les portes et les lanterneaux doivent être installés dans la baie pratiquée dans la charpente des murs et toits une fois le revêtement extérieur en place et la membrane de revêtement intermédiaire installée dans l’ouverture et imbriquée de manière à évacuer l’eau. La membrane de revêtement intermédiaire à la traverse de tête doit être installée de manière à ce que l’eau soit dirigée vers l’extérieur.

Aucun composant d’une fenêtre une fois celle-ci installée ne doit gêner l’évacuation de l’eau accidentelle.

La séquence des opérations de construction des murs et des toits doit permettre l’installation des solins à la traverse de tête d’une fenêtre ou d’une porte et sur le périmètre des lanterneaux au moment opportun. Les membranes de revêtement intermédiaire installés dans les murs et les toits doivent chevaucher le solin pour que l’eau soit rejetée vers l’extérieur.

Les solins du seuil ou de l’appui extérieur des fenêtres et des portes doivent :

Solins du seuil ou appui extérieur des fenêtres et des portes 1-2
Solins du seuil ou appui extérieur des fenêtres et des portes 3-4

La bavette ou solin de tête doit :

Bavette ou solin de tête 1-2
Bavette ou solin de tête 3-4
Bavette ou solin de tête 5-6

Dans le cas des solins segmentés qui ne comportent pas de joints soudés ou étanches, on doit installer une membrane d’étanchéité secondaire sous le solin pour empêcher l’infi ltration d’eau.

L’annexe A de la norme renseigne sur l’élaboration des détails d’exécution associés à l’installation des fenêtres en vue du contrôle de l’infi ltration de l’air et de l’humidité et de la transmission de chaleur à la jonction du mur et de la fenêtre. Nous traiterons dans une prochaine fiche, la façon de déterminer de façon adéquate le niveau d’exposition applicable au bâtiment.

Vous trouverez ci-dessous en références les articles du Code national du bâtiment Canada 2010 et du Code de construction du Québec
Chapitre 1 – Bâtiment 2005.

Code national du bâtiment Canada 2010
9.7.1., 9.7.1.1., 9.7.2., 9.7.2.1., 9.7.2.2., 9.7.3., 9.7.3.1., 9.7.3.2., 9.7.3.3., Tableau 9.7.3.3., 9.7.4., 9.7.4.1., 9.7.4.2., 9.7.4.3., 9.7.6., 9.7.6.1., 9.7.6.2.,
A-9.7.4.2. 1), Exigences canadiennes de la norme harmonisée CSA, Classes de performance et conformité à la norme.

Code de construction du Québec Chapitre 1 – Bâtiment 2005
9.27.1., 9.27.1.1., 9.27.3. Deuxième plan de protection, 9.27.3.1., 9.27.3.8.

À lire aussi