Construire
BRANCHÉ SUR LA CONSTRUCTION
Samedi 21 octobre 2017
Suivez-nous sur :

Concevoir des matériaux de construction durables : l’exemple de CGC en 10 questions

Maryanne Cliche
Maryanne Cliche
Chroniqueur Développement durable

Entretien avec M. Terence Fréchette, représentant architectural chez CGC Inc. (USG), une entreprise manufacturière qui se spécialise dans la fabrication et la distribution de panneaux de gypse et de matériaux de finition intérieure. Voyez comment leur engagement envers la conception de matériaux durables fait partie intégrante de leurs valeurs organisationnelles !

Pourriez-vous nous expliquer quelles sont les principales activités de CGC ?

Depuis plus de 100 ans, CGC Inc. est l'un des chefs de file, de la fabrication et de la distribution de panneaux de gypse, de matériaux de finition intérieure et de plafonds acoustiques suspendus au Canada. Nous nous spécialisons principalement dans les produits de systèmes intérieurs, mais offrons aussi une gamme très diversifiée de produits de construction tels que; panneaux de toitures, panneaux de charpente en béton, béton léger coulé, plâtre classiques, plâtre industriel, etc…
CGC/USG propose depuis très longtemps des solutions innovantes en matière de matériaux de construction qui ont un effet positif dans le domaine de la construction et nous sommes particulièrement fiers de notre implication dans plusieurs initiatives reliées au développement durable. (Ex; membre fondateur du U.S. Green Building Council)


Actuellement, quels sont vos principaux clients et à moyen terme sur quel marché souhaiteriez-vous vous positionner ?

Nos clients contracteurs œuvrent principalement dans la sphère de la finition intérieur (travaux de plâtre/gypse et pose de tuiles acoustiques/suspendues). Nous avons aussi une clientèle aux niveaux architecturale et de la distribution commerciale et résidentielle.


Comment CGC intègre le développement durable à ses pratiques au quotidien? Et pouvez-vous nous expliquer les raisons motivant votre engagement ?

L’inclusion de processus visant la fabrication des produits à faible empreinte environnementale a toujours fait partie des valeurs organisationnelles de la compagnie. Par exemple, nous utilisons du papier recyclé dans la fabrication de nos panneaux de gypse depuis les années ’60. Nous avons entrepris des démarches envers les déclarations environnementales de produits (DEP) il y a environ 25 ans, nous avons débuté l’utilisation de la modélisation préconisée pour les évaluations de cycle de vie, dans le développement de nos produits. Nous avons ensuite participé aux premières recherches avec la base de données Athéna, pour la création de la première évaluation de cycle de vie pour l’industrie canadienne du gypse en 1997 (Industry wide EPD). Dans les dernières années nous avons créé une douzaine de DEP pour nos tuiles de plafond acoustique. Nous continuerons dans ces directions dans le futur avec la participation de CGC au défi Architecture 2030 Challenge et la publication d’autres DEP et éventuellement des HPD (Health Product Declarations) pour nos produits. Enfin, plusieurs employés de CGC sont très impliqués dans les organismes influents du domaine de la construction durable (U.S. Green Building Council) et des organismes de normalisation (ASTM) pour aider dans le développement de directives pour notre industrie.


Vous avez même produit la première DEP pour l’industrie canadienne du gypse en 1997, pourriez-vous nous donner des détails entourant cela ?

Une DEP est un processus normalisé de quantification de l'impact d'un produit sur l'environnement. Elle fournit des informations pour déterminer l'impact sur l'environnement d’un produit parmi des produits semblables afin qu’ils puissent être comparés objectivement.
Donc une DEP au niveau d’une industrie complète permet de rassembler des données moyennes provenant de plusieurs fabricants pour un type de produit, qui sont ensuite calculées en développant une moyenne pondérée. Elles sont calculées à partir des ACV des fabricants. La collecte de ces données parmi les nombreux membres d'une association d'industrie n'est pas facile, mais c'est un exercice nécessaire qui apporte de la valeur à cette industrie.


Est-ce que ce document est disponible pour tous les autres fabricants ?

Oui, la déclaration environnementale de produit d’industrie produite pour le panneau de gypse standard de type x est public et disponible pour consultation, mais sa propriété demeure celle des manufacturiers qui y ont participé.


Pourriez-vous nous résumer les principales étapes nécessaires pour la production d’une déclaration environnementale de produits ?

Selon UL Environment et la norme ISO 14025, la séquence pour la production d’une DEP est la suivante :

1) Trouvez une règle de catégorie de produit (PCR) Le premier pas dans la création d'un EPD est de trouver ou créer un PCR applicable à un produit particulier. Si il n’y pas de PCR, une PCR sera développé par un groupe qui ont partie prenante dans l’industrie (joueurs majeur) utilisant un processus consultatif pour réaliser un consensus. De plus, un panel consistant d'au moins trois experts indépendants doit passer en revue et vérifier le PCR pour la conformité avec l'ISO 14040.
2) Procédé et validation d’une évaluation du cycle de vie de produit (ACV) Une fois que l’ACV est complété sur un produit particulier, il doit être vérifié par un parti indépendant pour assurer qu'il remplit les exigences définies dans les règles de catégorie de produit (PCR).
3) Compilation des données La DEP présente les résultats de l’ACV avec des informations supplémentaires sur la performance du produit et d'autres attributs de durabilité.
4) Validation de la DEP Exige une certification indépendantes; un examen approfondi et une vérification des découvertes présentées dans la DEP par un tierces parti (ex : UL, CSA, ICC, ASTM, etc).
5) Inscrire la DEP L'opérateur de programme des DEP ajoute la DEP à sa liste des DEP enregistrées.

NOTE 1 : Une DEP est normalement valable pendant trois ou cinq ans (la date d’échéance doit être indiquée sur le document) après quoi, la DEP doit nécessairement être révisée.

NOTE 2 : Les Health Product Declarations (HPD) – Déclarations sanitaires de produits (DSP), sont créées d’après un format standard ouvert développé par un organisme à but non-lucratif américain appelé Healthy Product Declaration Collaborative.


Est-ce un processus que vous faites à l’interne chez CGC ?

Nous avons une équipe de plus ou moins 12 personnes dans le département de la Durabilité à l’interne pour tout ce que concerne le développement durable. Nous travaillons aussi avec plusieurs intervenants de l’industrie dans le but de demeurer proactif à cet égard.


Quels sont les coûts approximatifs pour produire une DEP ?

Il y a des droits d'inscription (charge unique) et des frais annuels. Les droits d'inscription varient entre 1500$US à 5000$US par DEP selon le nombre de DEP (1-10) à enregistrer. Tandis que les frais annuel varient entre 500$US à 3000$US selon la taille de la compagnie. Le frais ci-dessus n’inclus pas les frais relié à création du PCR et de l’ACV, qui varie grandement selon le secteur manufacturier.


Certains de vos produits se démarquent désormais par leurs caractéristiques environnementales et par la transparence de leur composition. Pour CGC, quels sont les avantages concrets de produire des panneaux de gypse à faible empreinte écologique ?

Les panneaux de gypse fabriqués à l’usine de Montréal sont manufacturé de façon standard et sans coût additionnel avec du gypse “synthétique” (FDG gypsum), donc ne nécessite pas d’extraction minière de matières vierges, ils sont fabriqués à partir des “résidus” de d’autres industries. Ils contiennent donc un taux élevé de matière recyclée et sont disponibles pour livraison dans les chantiers de la région, ce qui est très apprécié pour les concepteurs de projets LEED.

Aussi les panneaux ultralégers ont pour leurs part, un poids entre 15% et 30 % inférieur à celui des panneaux standards (vs. 1/2 po. Régulier ou de type X de 5/8 po). Du point de vue de CGC, les principaux avantages à concevoir des matériaux durables sont les suivants :

  • Nécessitent moins de gypse (moins de matière brut)
  • Renferment jusqu'à 98 % de matières recyclées
  • Répondent aux normes des matériaux à faible émission de COV (conformes à la norme CA 01350)
  • Nécessitent jusqu'à 16 % moins d'eau comparativement aux panneaux conventionnels
  • Réduisent l'empreinte carbone (Jusqu'à 33 % plus de panneaux peuvent être transportés dans un seul camion)
  • Réduisent les matières envoyées à l’enfouissement et donc les coûts qui y sont associés

Il y aussi des avantages pour les installateurs, car les panneaux sont plus faciles à soulever, à transporter et à installer et procurent donc des économies relatives aux coûts déboursés pour la main-d’œuvre et des avantages en matière de santé et sécurité et l’installation se fait de la même façon que pour leurs homologues standards.
Il en va de même pour les tuiles de plafonds et les systèmes de suspension, puisque nous offrons une grande panoplie de produits qui contiennent un fort pourcentage de contenue recyclé (50% à 70%), qui n’émettent pas ou peu de COV, et qui sont fabriqués de bioproduits, etc…


Quel message souhaiteriez-vous lancer aux manufacturiers qui se questionnent quant aux avantages de produire des matériaux à faible empreinte écologique ?

La demande du marché exige désormais une plus grande responsabilité corporative (Ex : transparence des produits) et avec les changements apportés aux critères de certification de la nouvelle version LEED (LEED v4), cette demande s’intensifiera et influencera les changements du marché de la construction et plus particulièrement celle liée aux matériaux. Bien qu’il soit difficile de quantifier le retour économique à court terme, le retour économique à long terme sera payant pour les entreprises qui entameront le virage plus tôt que plus tard.
Certaines compagnies ne voient pas aujourd’hui le retour sur l’investissement que peut occasionner la transparence / durabilité de leur produit mais je crois que, dans un futur rapproché, des pertes financières seront possibles pour les pour les compagnies qui n’aurons pas emboité le pas, puisque cela coûte toujours plus cher et demande plus d’efforts lorsqu’il est temps de rattraper le train que lorsque nous sommes dans le premier wagon !
J’ai récemment eu un appel d’un professionnel qui cherchait à savoir si nous avions des DEP, car ils envisagent déjà à modifier leurs devis en vue de collaborer uniquement avec des manufacturiers qui s’engagent dans la publication et la divulgation des composés de leurs produits (Ex; via des ACV, DEP d’industrie ou DEP spécifique). Ceci signifie que les intervenants de l’industrie recherchent déjà les manufacturiers qui sont soucieux de la valeur des déclarations environnementale complète (pas seulement sur le contenue recyclé) Cela aura donc une influence sur l’image et la réputation dans toutes les sphères de produits manufacturés.


« Les déclaration d’industrie seront certainement préconisées dans l’avenir surtout pour les produits génériques. »
« Tout comme le plastique, il y a assez de gypse en circulation actuellement dans le monde pour satisfaire nos besoins sans extraire davantage de matières vierges, à condition de le réutiliser indéfiniment. »
Terence Fréchette

SAVIEZ-VOUS QUE...

Une analyse de cycle de vie (ACV) :
L'analyse du cycle de vie évalue l'impact d'un produit sur les ressources et l'environnement depuis sa conception jusqu'à son élimination, en passant par sa production, sa distribution et sa consommation.
Source : Équiterre.org

Une déclaration environnementale de produits (DEP) :
Une déclaration environnementale de produits est un document vérifié et enregistré qui présente des informations transparentes et comparables relatives à l’impact environnemental global d’un produit. La déclaration environnementale de produit constitue en quelque sorte une synthèse des informations recueillies lors de l’analyse de cycle de vie.
Source: Environdec.com

Une déclaration sanitaire de produit (HDP) :
Une déclaration sanitaire de produit est un document qui liste l’ensemble des ingrédients chimiques potentiellement dangereux qui composent un produit selon les références gouvernementales et les publications d’associations scientifiques.
Source : HPD Collaborative.org

Le U.S. Green Building Council :
L’USGBC est un organisme à but non lucratif qui fait la promotion de l’integration des principes de développement durable dans la conception, la construction et l’opération des bâtiments. C’est l’organisme fondateur du processus de certification LEED.
Source : USGBC.org

En attendant de pouvoir consulter le dépliant informatif de l’ACQ sur le sujet, contactez Maryanne Cliche, conseillère en développement durable, pour toutes informations supplémentaires.

À lire aussi