Construire
BRANCHÉ SUR LA CONSTRUCTION
Vendredi 24 mars 2017
Suivez-nous sur :

L’ACQ vous mijote un Congrès à saveur durable !

Maryanne Cliche
Maryanne Cliche
Chroniqueur Développement durable

Le Congrès de l’ACQ prendra un tout nouveau virage cet automne en mettant en lumière le développement durable au niveau du contenu, mais aussi, et surtout, en adoptant de bonnes pratiques au niveau de la gestion des événements responsables !

Les objectifs sont multiples :  informer et engager les participants en jetant un regard spécifique sur l’industrie de la construction durable ainsi que les opportunités de marché reliées à celles-ci, consolider de bonnes pratiques au sein de la gestion des événements de l’ACQ et récompenser les entrepreneurs proactifs.

Informer et engager

Plusieurs conférenciers reconnus dont Mme Laure Waridel, cofondatrice d’Équiterre et directrice exécutive du Centre interdisciplinaire de recherche en opérationnalisation du développement durable (CIRODD)  et M. Mark Hutchinson, vice-président, Programmes des bâtiments verts au Conseil du bâtiment durable du Canada seront présents afin de nous informer des tendances et des enjeux de l’heure.

Congrès 2016 de l'ACQ : un événement classifié niveau 3 selon la norme BNQ !

Dans un souci d’innovation et en mettant de l’avant le concept de développement durable, l’équipe d’organisation du Congrès, en collaboration avec le Conseil québécois des événements écoresponsables (CQEER), s’est officiellement engagée à adopter de bonnes pratiques au niveau de la gestion des événements responsables. Nous sommes fiers d’annoncer que le Congrès 2016 de l’ACQ sera classifié niveau 3, selon la norme du Bureau de normalisation du Québec (BNQ) en gestion responsable d’événements (BNQ 9700-253).

Capture

Un événement écoresponsable intègre le développement durable à toutes les étapes de son organisation. Il vise donc à :

  • Réduire les impacts négatifs de l’événement, notamment sur l’environnement (ex. : réduction des déchets générés, des gaz à effet de serre émis, des ressources naturelles consommées, etc.)
  • Augmenter les répercussions positives de l’événement (ex. : commerce local ou équitable, entreprises d’insertion locale, accessibilité à l’événement, notamment pour les étudiants et les OSBL, etc.) ». Source CQEER

Exemples d’actions concrètes poursuivies par l’ACQ :

  • Sélection rigoureuse des fournisseurs afin de prioriser les produits ou services bio, équitables et locaux
  • Collaboration avec la Tablée des chefs pour la gestion des surplus de nourriture
  • Utilisation judicieuse de l’énergie et de l’eau de manière à favoriser la réutilisation ou la réduction à la source
  • Pesée et compilation des matières résiduelles ultimes
  • Compilation et compensation des émissions de GES.

Récompenser nos entrepreneurs : un premier trophée en développement durable !

Une toute nouvelle marque de reconnaissance a récemment été mise sur pied par l’équipe de l’ACQ afin de récompenser les entrepreneurs qui se seront distingués de façon exceptionnelle par leur implication en développement durable. La sélection de l’entreprise récipiendaire s’est effectuée en collaboration avec la firme de conseil en développement durable ELLIO.

Le trophée sera remis à une entreprise qui a démontré un leadership proactif et un souci d’intégrer les meilleures pratiques en développement durable au sein de son entreprise et les moyens mis en œuvre afin de s’assurer que ses activités quotidiennes reflètent et valorisent les principes de responsabilité sociale, de préservation et de régénération des ressources et de création de valeurs.

Quelques critères de sélection :

  • Avoir participé à au moins un projet de construction ou de conception durable - dans le cas d’un fournisseur de matériaux – concevoir ou favoriser les principes afférents à l’écoconception lors de la création de ses produits
  • Des stratégies d’attraction et de rétention de la main-d’œuvre définies
  • Un impact positif sur le développement local
  • L’utilisation responsable de l’eau et de l’énergie
  • Un plan de limitation des autres types de pollution (sonore, visuelle, etc.)
  • Un énoncé de mission, vision et valeurs
  • L’encadrement de l’éthique organisationnelle
  • L’expérience et la participation à des projets de construction durable innovants (ex. : écoquartiers, Living Building Challenge, construction passive, etc.)
  • La promotion du développement durable au sein de l’industrie
  • L’implication communautaire.

Saviez-vous que ?

Un nouveau rapport d’impact sur le marché démontre que les bâtiments durables sont un moteur de croissance économique au Canada. Le rapport révèle que l’industrie du bâtiment durable a embauché près de 300 000 travailleurs et généré 23,45 milliards de dollars en PIB pour la seule année 2014. Source : CBDCa

À lire aussi