Construire
BRANCHÉ SUR LA CONSTRUCTION
Lundi 21 août 2017
Suivez-nous sur :

Bzzzzz…

Maryanne Cliche
Maryanne Cliche
Chroniqueur Développement durable

L’Association de la construction du Québec et La garantie Qualité Habitation font un geste concret en faveur de la protection de la biodiversité et le maintien des milieux naturels.

Dans le cadre d’un projet-pilote qui s’échelonnera tout au long de la période estivale, les responsables veulent sensibiliser la communauté au caractère indispensable des abeilles dans l’environnement. On parle alors d’apiculture urbaine.

Pour ce faire, les deux organismes ont fait appel aux services d’Alvéole, un organisme qui répand l’apiculture urbaine à Montréal. Pour la phase pilote, Alvéole prendra donc en charge la mise en place de la colonie, tout le matériel apicole nécessaire, l’entretien complet de la ruche et le processus d’extraction du miel.

Depuis quelques années, le support envers la mission de l’apiculture urbaine est croissant tant chez les particuliers que chez les entreprises privées. Si bien qu’Alvéole a procédé à l’installation d’une centaine de ruches chez des clients aussi variés que l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ, l’Université McGill, la Maison Birks, le Cirque du Soleil, Aldo, la Ville de Westmount et le Fairmont Reine Élizabeth, par exemple.

À priori, les mythes et les idées préconçues engendrent des craintes bien réelles envers les abeilles puisqu’on les confond souvent avec les guêpes qui sont pourtant des créatures bien distinctes. À preuve, l’abeille est un insecte butineur de taille compacte, possède un abdomen brun et est plus poilue que la guêpe. Cette dernière arbore un abdomen jaune vif rayé noir et de taille plus grande et surtout possède un dard venimeux qui pourra lui servir à plusieurs reprises. Tandis que l’abeille se servira de son dard uniquement en cas de défense ultime puisque la piqûre entraînera sa mort. Enfin, l’abeille se nourrit exclusivement de nectar tandis que la guêpe est carnivore, voilà pourquoi ce sont bel et bien les guêpes et non les abeilles qui sont attirées par vos aliments lors de vos pique-niques estivaux !

Quels seront les avantages concrets d’un tel projet ? Une récolte annuelle de miel pur, local et sans pesticide estimée à environ 30kg, des ateliers d’informations offerts aux employés ainsi qu’à leur famille, et un geste concret en faveur de la protection de la biodiversité et de la préservation de l’environnement urbain dans son ensemble.

Enfin, les abeilles sont de petites créatures fascinantes, très travaillantes, méconnues du grand public et qui, pourtant, jouent un rôle essentiel dans notre société. Nous avons pris leur cause à cœur puisqu'elles nous rappellent drôlement certains défis liés à une industrie que nous représentons. Les abeilles sont d'expertes bâtisseuses qui fabriquent, avec la cire qu'elles sécrètent, des millions d'alvéoles hexagonales exactement identiques qui peuvent supporter des centaines de kilogrammes de miel, pollen et jeunes abeilles. Les abeilles sont à la fois architectes, ingénieures, fournisseuses de matière première et entrepreneures…

Saviez-vous que ?

  • Depuis la fin des années 90, on constate un recul inhabituel des abeilles à travers le monde
  • Les abeilles exercent un rôle majeur dans la production mondiale de la nourriture
  • Le tiers de notre alimentation (fruits, légumes, noix) repose sur le rôle actif des espèces pollinisatrices telles que les abeilles
  • Une abeille ouvrière peut visiter jusqu’à 2000 fleurs par jour, a une durée de vie variant entre 30 à 45 jours et mourra d’épuisement
  • La consommation de miel local peut réduire les effets négatifs liés aux allergies
  • Le miel récolté sera redistribué auprès des employés de l’ACQ !

http://www.alveolemtl.com/

À lire aussi