Construire
BRANCHÉ SUR LA CONSTRUCTION
Lundi 21 août 2017
Suivez-nous sur :

LEED v4 enfin au Canada !

Maryanne Cliche
Maryanne Cliche
Chroniqueur Développement durable

Un véritable vent de fraîcheur vient souffler sur l’industrie de la construction avec l’arrivée de la nouvelle version LEED v4. Cette version ne transporte pas seulement de nouvelles exigences et de nouveaux crédits avec elle, mais bel et bien une nouvelle vision des bâtiments durables !

Dans le cadre de la journée de formation proposée par la section du Québec du Conseil du bâtiment durable du Canada (CBDCa) le 11 juin dernier, les détails tant attendus concernant la nouvelle version du système de certification LEED, ont été exposés aux participants.

Depuis la dernière version datant de 2009, plusieurs professionnels et acteurs de l’industrie de la construction se sont appropriés les concepts reliés à LEED, si bien que l’U.S. Green Building Council (USGBC), l’organisme responsable du développement et de la révision du système de certification, a proposé de revoir à la hausse certaines exigences et ainsi poursuivre la transformation du marché déjà amorcée.

Rappelons que LEED (Leadership for Energy and Environmental Design) est un système de certification pour les bâtiments qui propose une vérification, par une tierce partie, afin de valider les éléments-clés reliés au design, à la construction et aux opérations d’un bâtiment durable.

La principale nouveauté de LEED v4 réside dans le fait qu’il y a désormais une corrélation positive entre le système de pointage et les résultats tangibles générés sur l’environnement. Il ne suffit plus de penser, de concevoir et de construire des bâtiments en tentant de réduire les dommages infligés à notre milieu, mais plutôt de veiller à ce que nos projets de construction avantagent et puissent même améliorer le cadre physique dans lequel nous vivons. La logique est dorénavant inversée; le cadre bâti pourra devenir un élément régénératif pour la société avec des attributs dynamiques, positifs et concrets sur le milieu auquel il est intégré. Bien sûr, ce changement de vision engendre la venue de nouveaux objectifs stratégiques liés au système de certification.

LEED v4

Concepts par ordre d’importance

  1. Les changements climatiques
  2. La santé humaine
  3. Les ressources en eau
  4. La biodiversité
  5. L’économie verte
  6. La collectivité
  7. Les ressources naturelles

En d’autres termes, il ne suffit plus de minimiser les impacts environnementaux globaux des bâtiments, mais plutôt de concevoir des projets qui pourront contribuer à atténuer les effets des changements climatiques, assurer la santé humaine, protéger nos ressources en eau, favoriser la biodiversité, enrichir notre économie et notre collectivité et préserver nos ressources naturelles.

Enfin, pour que la période d’adaptation et de transition se fasse en douceur, il est possible de présenter des projets LEED en se conformant au guide de références de 2009 jusqu’en juin 2015. Les guides de références en langue anglaise sont actuellement en vente sur le site de l’USGBC. Surveillez les nouvelles pour être informés de la disponibilité des documents d’orientation à venir et surtout des premiers projets certifiés selon le système LEED v4.

LEED 2009

Critères inchangés

  • Un système de pointage basé sur 100 points
  • Points disponibles pour les priorités régionales et l’innovation
  • Point accordé pour la participation d’un PA LEED (professionnel accrédité)

LEED v4

Nouveaux critères

  • Une nouvelle catégorie de crédit reliée à l’emplacement et au transport
  • Une meilleure adaptation aux différents types de bâtiments : 21 secteurs de marché sont ciblés afin de tenir compte des spécificités et des objectifs de chaque bâtiment (ex. : centres de données, écoles, hôtels, etc.)
  • Un plus grand choix de voies de conformité (la liste finale est toujours en développement)
  • Une nouvelle approche par rapport aux matériaux et aux ressources
  • Un système axé sur le rendement et la performance
  • Une meilleure harmonisation entre les systèmes d’évaluation
  • Un rehaussement des exigences et une nouvelle pondération de crédits (ex. : 1 point possible attribué au processus intégré afin d’inciter la collaboration et la participation des intervenants)
  • Un système plus rigoureux

Saviez-vous que ?

Le Canada possédait le plus grand nombre de projets inscrits ou certifiés LEED en dehors des États-Unis.

Source : CBDCa : http://www.cagbc.org/AM/Template.cfm?Section=Accueil

À lire aussi