Construire
BRANCHÉ SUR LA CONSTRUCTION
Lundi 23 octobre 2017
Suivez-nous sur :

L’accueil des nouveaux travailleurs sur un chantier, une approche préventive en SST

Marc Beaudoin
Marc Beaudoin
Chroniqueur Santé et sécurité

Vous vous décidez finalement à changer d’automobile… Après avoir comparé les prix, les modèles et les autres caractéristiques, vous procédez à l’achat. Par la suite, vous vous présentez chez le concessionnaire pour prendre possession de votre véhicule. Une fois la partie administrative terminée, vous vous dirigez vers le véhicule et le représentant du concessionnaire vous explique les différentes fonctionnalités de votre nouvelle voiture. Il vient de procéder à votre accueil. Pourquoi ne pas répéter ce processus sur vos chantiers ?

Une des particularités de notre industrie est qu’elle est caractérisée par la mobilité de sa main-d’œuvre. Les travailleurs peuvent être appelés à changer régulièrement d’employeur. Au surplus, ils changent régulièrement de chantier. En changeant de chantier, ceux-ci se retrouvent donc dans un autre milieu de travail, avec des règles parfois différentes. Il devient donc essentiel de bien orienter les nouveaux travailleurs au chantier en leur présentant les caractéristiques et les règles propres à ce milieu de travail. C’est ce qu’on appelle communément faire un « accueil des travailleurs ».

Bien que cette pratique ne soit pas réglementée, la plupart des grands chantiers -particulièrement les chantiers de plus de 8 millions de dollars où on retrouve un agent de sécurité à l’emploi du maître d’œuvre - ont adopté cette façon de faire. Ainsi, tous les nouveaux travailleurs doivent se présenter à la roulotte du maître d’œuvre afin de pouvoir recevoir les directives propres au chantier.

Aide-mémoire

Afin de bien préparer les accueils des travailleurs, la personne qui en est responsable devrait utiliser un aide-mémoire. Ce type de formulaire est disponible auprès des conseillers SST de l’ACQ. En plus de cet aide-mémoire, la personne devrait présenter les éléments importants du programme de prévention spécifique au chantier. Les éléments suivants devraient donc faire partie de votre accueil :

  • Politique santé et sécurité du travail
  • Règlement de sécurité spécifique au chantier (ÉPI)
  • Droits et obligations du travailleur et de l’employeur
  • Activités de prévention présentes au chantier (comité de chantier, enquête, inspection, pause-sécurité, premiers soins et secouristes, etc.)
  • Aires de circulation et de stationnement
  • Programme de prévention
  • Formation requise pour effectuer certaines tâches
  • Procédures et directives SST mises en place
  • Mesures disciplinaires en cas de non-respect
  • Résultats d’une enquête d’accident

Afin de s’assurer que le message passe bien, il faut tout d’abord vérifier les compétences en communications de la personne qui sera chargée de l’accueil. Une fois cette étape franchie, la préparation de cet accueil sera également important. Prévoyez donc un certain temps afin de colliger et mettre en place toutes les informations nécessaires à un accueil structuré. La plupart des accueils prendront la forme d’un exposé oral, mais vous pourriez aussi utiliser des vidéos afin d’imager votre présentation. À cette fin, l’ACQ a produit des capsules disponibles gratuitement sur Youtube. Finalement, n’oubliez pas de valider la compréhension des participants. Cette validation peut être faite en posant des questions, en faisant remplir un questionnaire ou en effectuant des mises en situation.

Vidéo d’accueil – Votre accueil, un premier pas vers la sécurité

La loi prévoit différents mécanismes de participation des travailleurs. L’accueil est certainement une étape permettant aux travailleurs de s’exprimer sur leurs expériences de travail. Profitez-en pour les faire participer à vos activités de prévention et prévoyez un moment pour leur donner la parole. Les expériences vécues profiteront certainement aux autres travailleurs présents. Bien que cette pratique soit plus commune sur les chantiers d’une plus grande envergure, nous vous encourageons également à adopter le même comportement sur les chantiers plus petits. Cette façon de faire facilitera certainement la supervision des travailleurs présents au chantier.

Visionner les capusles vidéo sur acq.org

À lire aussi