Construire
BRANCHÉ SUR LA CONSTRUCTION
Jeudi 22 juin 2017
Suivez-nous sur :

Le régime de retraite de vos salariés se porte bien

Jean-Philippe Cliche
Jean-Philippe Cliche
Chroniqueur Économie

À titre d’économiste de l’ACQ, l’un de mes rôles consiste à siéger au Comité de placement des fonds du régime de retraite des employés de la construction du Québec. Ce comité, de type paritaire, est formé des associations patronales et syndicales de l’industrie, en plus de la Commission de la construction du Québec. Le fonds est administré quotidiennement par la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ).

Récemment, la CDPQ nous a présenté les résultats financiers du régime de retraite au 30 juin 2013. Le rendement de notre fonds pour les six premiers mois de l’année est de 2,68 % (environ 5,36 % annualisés), ce qui constitue un rendement acceptable considérant notre stratégie de placement. Il faut comprendre que l’objectif d’un régime de retraite n’est pas de maximiser le rendement, mais bien de s’assurer que les salariés recevront leur pleine pension lors de leur retraite. Nous devons donc nous assurer de minimiser les risques tout en obtenant des rendements convenables qui nous permettront de rencontrer nos promesses autant aujourd’hui que dans le futur.

Vous serez sûrement étonné de connaître le montant total des actifs accumulés dans la caisse de retraite. Au 30 juin 2013, il y avait 14,8 milliards de dollars investis, un record pour ce fonds. Il faut cependant comprendre qu’en contrepartie, nous avons beaucoup de pensions à payer aux retraités et davantage de pensions destinées aux salariés actifs. En fait, le régime de retraite est actuellement en déficit, alors que les actifs totaux au 31 décembre 2012 (14,4 M$) étaient plus faibles que la somme de nos engagements totaux (15,1 M$). La bonne nouvelle, c’est que ce déficit a été réduit de plus de la moitié depuis la crise financière de 2008 et 2009, et que nous sommes en voie de l’éliminer complètement d’ici quelques années.

Pour ce faire, les économies canadiennes et mondiales devront bien se porter. Les économistes s’attendent à ce que la reprise de l’économie américaine entamée récemment se poursuive dans les prochains trimestres et à ce que l’économie chinoise tire son épingle du jeu dans un avenir rapproché. L’économie européenne a montré des signes encourageants dernièrement, bien qu’elle demeure le principal facteur de risque en ce moment.

Un régime qui se porte bien

Bref, le régime de retraite des employés de la construction du Québec se porte bien et il semble que nous devrions être en mesure d’éliminer le déficit accumulé d’ici quelques années. Nous devrons bien sûr être vigilants et nous assurer de prendre des décisions judicieuses afin de minimiser les risques tout en obtenant des rendements nous permettant d’éponger ce déficit et de payer les pensions promises. Bien que l’on ne puisse garantir ce qui se passera dans le futur, la décision des associations patronales et syndicales de ne pas augmenter les cotisations au régime de retraite pour les quatre prochaines années s’avère être la bonne chose à faire, toute chose étant égale par ailleurs.

À lire aussi