Construire
BRANCHÉ SUR LA CONSTRUCTION
Lundi 24 avril 2017
Suivez-nous sur :

Politique économique - Priorité emploi

Jean-Philippe Cliche
Jean-Philippe Cliche
Chroniqueur Économie

La première ministre du Québec, Pauline Marois et le ministre des Finances et de l’Économie, Nicolas Marceau ont lancé le 7 octobre la Politique économique Priorité emploi. L’objectif du gouvernement est de créer des emplois dans toutes les régions du Québec, à court et à moyen terme.

Parmi les mesures intéressantes pour les entrepreneurs des secteurs institutionnel et commercial, notons l’accélération des travaux de rénovation de plusieurs écoles et la modernisation des infrastructures sportives et de loisirs. « Dans plusieurs régions, des investissements sont nécessaires afin d’améliorer l’état des établissements scolaires, notamment en raison de problèmes de qualité de l’air. » D’ailleurs, certains de ces établissements devront être complètement démolis et reconstruits. Le gouvernement procède à une accélération des investissements publics de l’ordre de 565 millions de dollars. Ces investissements, qui étaient initialement prévus dans le Plan québécois des infrastructures pour les années 2014-2015 à 2017-2018, débuteront dès l’automne 2013 », a annoncé le ministre Nicolas Marceau.

Ainsi, le gouvernement devance des investissements de 430,4 millions de dollars pour mettre en œuvre le plan Réno-Écoles. Des sommes seront également allouées à des projets mixtes d’agrandissement et de rénovation et à l’amélioration d’établissements de formation professionnelle.

De plus, le gouvernement a annoncé un investissement de 80 millions de dollars afin de construire ou de rénover des infrastructures sportives ou récréatives. Enfin, 55 millions de dollars seront investis immédiatement pour l’entretien des bâtiments et des infrastructures ainsi que pour l’amélioration des accès routiers et des sentiers dans des installations gérées par la Société des établissements de plein air du Québec. Le ministre a indiqué que cette accélération des investissements entraînera, à très court terme, la création de 3 500 emplois dans toutes les régions du Québec.

Concernant le secteur industriel, soulignons le fait que le gouvernement financera une étude de préfaisabilité sur la construction d’un lien ferroviaire permettant le transport du minerai en provenance de la fosse du Labrador. Tous les observateurs s'entendent pour dire qu’il y a urgence d’agir et de commencer la construction dans ce dossier, car de nombreux projets miniers d’envergure et de nombreux emplois dépendent de ce lien ferroviaire. 

À lire aussi