Construire
BRANCHÉ SUR LA CONSTRUCTION
Dimanche 26 mars 2017
Suivez-nous sur :

Construire au Québec ne coûte pas plus cher que dans les autres provinces canadiennes

Jean-Philippe Cliche
Jean-Philippe Cliche
Chroniqueur Économie

Beaucoup de choses ont été dites au sujet des coûts de construction au cours des dernières années. La couverture médiatique intense dont l’industrie de la construction a fait l’objet a certainement contribué à alimenter certaines perceptions sur le sujet. En effet, plusieurs articles et déclarations publiques d’intervenants ont laissé entendre que les coûts de construction au Québec étaient significativement plus élevés que dans le reste du Canada.

Cette impression mérite d’être validée et approfondie, car elle est non seulement dommageable pour l’industrie québécoise de la construction, mais elle peut également être néfaste pour les investisseurs et les investissements au Québec, sans compter la compétitivité globale de l’économie québécoise. C’est la raison pour laquelle j’ai été mandaté pour réaliser une étude comparative sur les coûts de construction entre le Québec et le Canada, étude que j’ai présentée lors du Congrès annuel de l’ACQ qui a eu lieu du 2 au 4 octobre 2014.

Cette étude constitue en fait une mise à jour de l’étude réalisée par SECOR en 2010 pour le compte de l’ACQ. Elle cherche à documenter la situation comparative du Québec en matière de coûts de construction pour les travaux des secteurs institutionnel-commercial et industriel.

L’objectif poursuivi par l’étude n’est pas de déterminer le niveau d’écart observé entre les coûts de construction non résidentielle au Québec et ceux du reste du Canada. L’exercice vise plutôt à vérifier s’il existe des écarts significatifs dans les coûts de construction au Québec comparativement à ceux observés dans les autres provinces canadiennes. Pour ce faire, plusieurs sources de données et d’information ont été colligées.

  • Base de données RSMeans;
  • Base de données Reed Connect;
  • Base de données de KPMG;
  • Données sur l’évolution de l’indice des coûts de construction de Statistique Canada.

Les résultats obtenus nous permettent de conclure :

  • Qu’aucune des sources d’information disponible ne confirme l’existence d’un niveau de surcoûts importants entre le Québec et le reste du Canada, et ce, peu importe les secteurs ou les sous-secteurs des domaines industriel-commercial et institutionnel analysés;
  • Que les coûts de construction du Québec sont sous la moyenne ou dans la moyenne des régions comparables, que ce soit les principales provinces ou les grandes régions urbaines canadiennes;
  • Que les coûts de construction du Québec ne se retrouvent jamais au sommet de ceux observés dans les différentes régions canadiennes et se situent plutôt généralement dans le deuxième ou le troisième quartile des territoires analysés;
  • Que les coûts de construction non résidentielle du Québec n’ont pas tendance à progresser plus fortement que ceux du reste du Canada et qu’au contraire, le taux d’inflation québécois des coûts de construction non résidentielle est inférieur à celui du reste du Canada depuis plus de 20 ans.

En somme, les coûts du Québec se situent généralement au-dessus de ceux des régions de l’Atlantique ou des provinces centrales, mais sous ceux des provinces de l’Ouest et de l’Ontario. Cet ordonnancement est par ailleurs très similaire à celui que l’on retrouverait au niveau du revenu ou du coût de la vie relatif entre les diverses régions canadiennes.

Consulter l’étude complète sur le site Internet de l’ACQ

À lire aussi