Construire
BRANCHÉ SUR LA CONSTRUCTION
Mardi 23 mai 2017
Suivez-nous sur :

Le programme de formation des femmes en entreprises : payant pour tous

Samuel Harvey
Samuel Harvey
Chroniqueur Relations du travail - Perfectionnement

Dans le cadre de l’adoption du Programme d’accès à l’égalité des femmes dans l’industrie de la construction (PAEF), une série d’engagements ayant pour but d’augmenter non seulement la présence des femmes dans l’industrie de la construction, mais d’également de soutenir l’intégration de ces dernières ont été pris.

Les mesures de redressement temporaires favorisant l’embauche des femmes en entreprises permettent, entre autres, d’avoir un impact significatif sur le taux de présence des femmes sur les chantiers. À la suite de l’embauche de ces dernières, des mesures de soutien assurent le maintien des femmes dans l’industrie. L’un des engagements de l’industrie concernait justement l’élaboration d’un Programme de formation des femmes en entreprises (PFFE) qui appuie les employeurs désirant intégrer adéquatement les femmes. Le PFFE est en place depuis le 30 septembre dernier et a été rendu possible grâce à la collaboration de l’ensemble de l’industrie.

En effet, la Commission de la construction du Québec (CCQ), avec ses partenaires siégeant au sein du Comité sur la formation professionnelle de l’industrie de la construction (CFPIC), avaient la volonté d’offrir aux employeurs et aux salariées un plan de formation pour mieux soutenir les apprentissages des femmes qui désirent intégrer l’industrie de la construction. Ce programme a principalement trois volets : développer les apprentissages et les compétences des femmes, favoriser le maintien en emploi et offrir un incitatif financier aux employeurs pour la mise en place de ce programme.

Le CFPIC a également prévu des ressources financières pour financer le PFFE à l’aide du Fonds de formation des salariés de l’industrie de la construction (FFSIC).

Quels sont les avantages de participer au programme ?

Les femmes et l’employeur bénéficient d’un plan de formation personnalisé qui permet d’améliorer la compétence tout en favorisant la polyvalence, représentant un des éléments fondamentaux à l’amélioration de la productivité. L’implication de l’employeur dans l’intégration des apprentissages des femmes favorise également la rétention de ces dernières dans l’industrie. Des incitatifs financiers sont également remis à l’employeur qui participe au PFFE. Ces derniers peuvent ainsi recevoir un incitatif correspondant à 30% du salaire de la femme durant une période d’un an, pouvant aller jusqu’à 10 000 $.

Par ailleurs, pour continuer à bénéficier de cette subvention, l’entreprise devra s’engager à inscrire la salariée et son l’équipe de travail à la formation Sensibilisation à l’intégration des femmes au sein d’une équipe de travail. Cette formation permet aux salariés de connaître les droits de tous, de reconnaître des situations problématiques et d’instaurer une meilleure dynamique au sein de l’équipe de travail.

Qui peut en bénéficier ?

Les employeurs qui embauchent au moins deux salariés et qui ont déclaré plus de 4 000 heures sur le rapport mensuel au cours des 24 des 26 derniers mois peuvent inscrire une femme par tranche de 50 travailleurs au programme. Les entreprises ayant moins de 24 mois d’existence peuvent également participer au programme s’ils ont déclaré au moins 1500 heures. Les femmes qui participeront au programme devront être détentrices d’un certificat de compétence apprenti ou occupation émis depuis moins de 6 mois par la CCQ.

Les employeurs qui embauchent au moins deux salariés et qui ont déclaré plus de 4 000 heures sur le rapport mensuel au cours des 24 des 26 derniers mois peuvent inscrire une femme par tranche de 50 travailleurs au programme.

Les 2 agents de promotion de l’ACQ informent et encouragent les employeurs à adhérer au PFFE et présentent les avantages qu’ils peuvent obtenir en participant à ce programme. Pour obtenir des détails, vous pouvez communiquer avec l’un de nos agents.

À lire aussi