Construire
BRANCHÉ SUR LA CONSTRUCTION
Jeudi 22 juin 2017
Suivez-nous sur :

Pourquoi « OSER » le coaching ?

Virginie Basmadjian
Virginie Basmadjian
Chroniqueur Formation

Marc-André veut améliorer la qualité de la finition de ses travaux. Il décide d’aller voir Paul et lui explique sa problématique. Après quelques minutes, Paul lui pose quelques questions sur ses façons de faire et l’aide à trouver différentes solutions. Quelques jours plus tard, Paul demande à Marc-André : « Alors, quelle option as-tu retenue et pourquoi ? »

Planifié ou informel, le coaching peut être utilisé en différentes occasions et, ainsi, devenir un moyen de maintenir votre compétitivité sur le marché grâce à une main-d’œuvre compétente et mobilisée.

1. Qu’est-ce que le coaching ?

Souvent lié au concept de performance, le coaching est un concept importé du milieu sportif. Utilisé en entreprise, le coaching est centré sur la réalisation d’objectifs professionnels et vise à amener l’employé vers son niveau de performance optimal. En d’autres termes, le coaching permet d’aider le « coaché » à trouver ses propres façons de faire afin d’être le plus efficace possible dans le cadre de son travail.

2. Comment mettre en place du coaching au sein de votre entreprise.

Lorsqu’une organisation souhaite recourir au coaching, deux éléments sont à considérer :

Choisir le bon coach

De par son rôle, le coach représente non seulement l’organisation, mais contribue également aux apprentissages. Par conséquent, l’employé qui agira à titre de coach doit posséder à la fois des compétences humaines (patience, objectivité, écoute, ouverture, etc.) et des compétences techniques (savoir, expérience, capacité à poser les bonnes questions, etc.). Également, la direction doit s’assurer que le coach possède une bonne compréhension de la réalité organisationnelle et ce, afin qu’il guide le coaché en tenant compte des enjeux et des orientations de l’entreprise.

Dans un autre ordre d’idée, la crédibilité dont jouit le coach et la légitimité dont il bénéficiera auprès des employés à exercer ce rôle constituent des enjeux majeurs. Il est, en effet, très difficile voire impossible pour un employé d’être coaché par quelqu’un auquel il ne reconnaît ni la crédibilité ni la compétence de le faire.

Respecter le processus de coaching

Le coaching doit s’inscrire dans une démarche structurée, comprise et acceptée tant par le coach que par le coaché. Pour qu’une séance de coaching donne les résultats escomptés, il faut OSER :

Note : si ce n’est pas possible d’insérer ce tableau, mettre seulement après Oser : Officialiser l’entente, Situer la problématique et énumérer les pistes d’action, Expérimenter les options retenues et Rétroagir.

 article oserlecoaching

3. Pour quelles raisons recourir au coaching ?

Il existe de nombreuses raisons de recourir au coaching. Par souci de concision, deux d’entre elles ont été ciblées, car elles constituent des enjeux importants.

La rétention des connaissances pratiques au sein de l’entreprise

Les connaissances pratiques sont les savoirs silencieux que les employés ont acquis au fil de leurs années d’expérience et qui ont contribué à affiner et à enrichir leurs compétences techniques. Souvent acquises par essais-erreurs, ces connaissances pratiques sont difficiles à décrire et donc à transmettre lors d’une formation traditionnelle (en classe). En ce sens, le coaching est un outil tout indiqué, car il vise le transfert de ces connaissances entre le coach et le coaché par le biais d’observations et de questions.

La valorisation de l’expérience des « seniors » pour assurer une main-d’œuvre mobilisée et compétente

Une main-d’œuvre qualifiée et mobilisée aide grandement une entreprise à maintenir son avantage concurrentiel sur le marché. En ce sens, le coaching peut « faire d’une pierre deux coups ». En effet, en utilisant ses employés les plus expérimentés comme coachs, l’entreprise valorise leur expérience et implicitement la qualité de leur travail. Cette reconnaissance va influencer la mobilisation des employés. D’un autre côté, l’utilisation de cette expertise va bonifier le savoir-faire des employés coachés de sorte que la main-d’œuvre de l’entreprise soit toujours performante et formée selon les besoins.

En résumé, le coaching gagne à être utilisé en complément des formations dites traditionnelles (en classe), car il permet au coaché de développer ses habiletés par la mise en pratique et la réflexion et ce, grâce aux observations, questions et rétroactions du coach. En ce sens, le coaching peut être un moyen pertinent pour les entreprises de maintenir des compétences clés dans leur domaine.

Saviez-vous que….

Dans son rapport annuel 2016, la Commission de la construction du Québec indiquait que le nombre d’employés de 55 ans et plus a augmenté de façon significative depuis 2005 passant de 16 149 à 26 000 (chiffre projeté) pour 2017.

À lire aussi