Construire
BRANCHÉ SUR LA CONSTRUCTION
Mardi 30 mai 2017
Suivez-nous sur :

La réalisation intégrée de projets

Joseph Faye
Joseph Faye
Chroniqueur Formation

Les 8 et 9 novembre 2012 à Toronto s'est tenue la première conférence annuelle de l'Institut pour la BIM* au Canada ayant pour thème « Implementing IPD: A " WIN-WIN " solution in construction » (la réalisation intégrée de projets, une solution gagnant-gagnant en construction). Cette rencontre a réuni près d'une centaine d'intervenants, dont des maîtres d'ouvrage, des professionnels, des entrepreneurs et des consultants du Québec, de l'Ontario, du Manitoba, de la Saskatchewan, de l'Alberta et des États-Unis. Une telle approche en est encore à ses débuts au Canada.

Tout au long de ces instructives journées, les participants ont eu le privilège d'explorer la réalisation intégrée de projets dans sa globalité. Ils ont aussi pu aborder le sujet de façon spécifique, respectivement selon le point de vue du maître d'ouvrage, de l'entrepreneur et du consultant. En outre, il a été question de voir comment des technologies comme la BIM peuvent être mises à profit dans le cadre de la réalisation intégrée de projets.

* BIM: Building Information Modeling-modélisation des données du bâtiment

Structure contractuelle

Au Canada comme aux États-Unis, les principaux intervenants engagés dans la réalisation d'un projet de construction travaillent très souvent dans le cadre d'un « contrat à prix fixe », d'un « contrat de gérance » ou d'un « contrat de conception-construction ». Quelle que soit la structure contractuelle, elle joue un rôle déterminant quant au niveau de collaboration entre les divers intervenants.

Dans son mot de bienvenue, Dave Pelletier, président de l'Institut pour la BIM au Canada, a souligné que les projets devenant de plus en plus complexes, la collaboration entre les parties prenantes prend toute sa signification. Il faut se demander si les façons de faire traditionnelles favorisent réellement des niveaux élevés d'efficacité.

La question a été abordée par Howard W. Ashcraft, conférencier et directeur du groupe Construction chez Hanson Bridgett LLP à San Francisco. Ce dernier estime que les types de contrats traditionnels divisent le travail de façon rigide, créent un environnement ne favorisant pas la collaboration, limitent la circulation de l'information et ont pour résultat la rétribution de l'individu et non du groupe.

Qu'en est-il de la IPD ?

La réalisation intégrée de projets (IPD) est un mode de réalisation de projets de construction fortement centré sur l'équipe et qui, le plus souvent, est utilisé dans le contexte d'un contrat qui réunit plusieurs intervenants. Du début à la fin du projet, donneurs d'ouvrage, professionnels, entrepreneurs, fournisseurs et consultants collaborent étroitement, mettant leurs expertises à profit afin de prendre des décisions éclairées qui permettent d'atteindre un haut degré de productivité. Les objectifs à atteindre sont déterminés de concert avec toutes les parties prenantes (prix cible du projet), dans un climat de confiance. Une telle approche préconise aussi un partage des risques et des bénéfices. Le profit de chacun dépend du niveau de performance du groupe, ce qui favorise l'engagement de tous.

En outre, ce mode de fonctionnement exige une structure qui soutienne la collaboration et qui permette le partage d'informations. Les outils de modélisation de données comme la BIM peuvent être fort utiles dans ce contexte. Il s'agit d'une façon de faire qui permet aux intervenants de bien maîtriser les enjeux d'un projet, de prendre les bonnes décisions au bon moment, d'avoir un terrain propice à la créativité et à l'innovation et surtout de minimiser les écarts potentiels d'échéancier et de budget.

De toute évidence, l'intérêt pour un tel mode de réalisation est bien présent. Le niveau de participation à la conférence le témoigne. Certainement, la création de documents contractuels normalisés pour encadrer ce mode de réalisation faciliterait son adoption à une plus grande échelle au Canada.

Doit-on dire la BIM ou le BIM ?

Si on parle de la modélisation des données du bâtiment, on dira la BIM et si on parle plutôt du processus, on dira le BIM.

Saviez-vous que...

Saviez-vous que l'équivalent d'une année de scolarité supplémentaire peut contribuer à hausser la productivité de 5,9 % à 12,7 % dans le secteur des services.

Source : Conseil canadien sur l'apprentissage, 2007.


Institut pour la BIM au Canada (IBC)

  • Organisation nationale mixte
  • Voix officielle de la BIM au Canada
  • Promotion de l'utilisation coordonnée de la modélisation des données du bâtiment (BIM) dans la conception, la construction et la gestion du milieu bâti au Canada.

Formation

  • Formation d'introduction au concept BIM
  • Solutions Consortech inc.
  • www.consortech.com
  • L'ACQ offre ce cours en collaboration avec Consortech.
  • Renseignements : acq.org

Joseph Faye est chef de service - Formation à l'ACQ. 

À lire aussi