Construire
BRANCHÉ SUR LA CONSTRUCTION
Dimanche 19 novembre 2017
Suivez-nous sur :

Sous-sols au sec avec des fondations étanches

album photo

Étape cruciale dans la construction d’une maison unifamiliale ou d’un immeuble à vocation résidentielle, les fondations exigent de la part des entrepreneurs une parfaite connaissance des propriétés du béton. Si l’excavation n’est pas conforme ou qu’une faiblesse du sol n’a pas été détectée, il faudra tôt ou tard apporter les correctifs. Des fabricants nous proposent leurs solutions pour un sous-sol sans humidité et sans infiltration d’eau. Nous avons aussi consulté le porte-parole du Regroupement des entrepreneurs en coffrage du Québec.

Les fondations doivent reposer sur un sol de qualité.

Vous vous souvenez sans doute de ces propriétaires de Saint-Zotique en Montérégie dont les problèmes de fissures dans les fondations avaient fait l’objet d’un reportage à l’émission La Facture en janvier 2015. La faible capacité portante du sol argileux avait nécessité de consolider les fondations avec des pieux. Tous les intervenants s’entendent pour dire que la préparation, c’est la clé du succès lorsqu’on parle de fondations et de dalles de béton et que la semelle filante doit reposer sur un sol de qualité.

Les fondations doivent reposer sur un sol de qualité. Photo : RECQ

Fissures de retrait

Pour Normand Thibodeau, président du Regroupement des entrepreneurs en coffrage du Québec (RECQ), que le béton se fissure, c’est quelque chose qui peut arriver même si toutes les précautions ont été prises, et cela bien souvent à cause de la température ou d’un remblai prématuré : « Vous savez, il y a différents types de fissuration dont celle de retrait, qui est la plus fréquente. Elle survient, le plus souvent, en raison d’une faiblesse dans les murs où il y a des ouvertures, par exemple, dans le bas ou le haut des fenêtres. Une telle fissuration n’affecte pas la structure de la maison ou de l’immeuble de copropriétés. Par contre, s’il s’agit d’une fissure d’affaissement provoquée par un sol instable, il faudra colmater rapidement pour éviter une infiltration d’eau dans le sous-sol. »

Fissures de retrait – Photo : RECQ

IMPORTANCE DU DRAINAGE

Sans négliger les problèmes de fissuration dans les fondations, M. Thibodeau considère que l’installation d’un drain français constitue un élément exigeant une attention particulière : « Les donneurs d’ouvrage devraient toujours s’assurer que la pierre a été remise en place sur le drain avant de faire le remblai, de vérifier le dénivellement du terrain et surtout d’installer des gouttières fonctionnelles munies de descentes pluviales et de rallonges qui s’écoulent loin des fondations. » Le RECQ recommande l’installation des cheminées de nettoyage à chaque fondation afin d’éviter une excavation au moment de nettoyer le drain.

Mais il y a un aspect sur lequel Normand Thibodeau insiste et c’est la formation : « Pour être coffreur, il importe de bien connaître ce matériau qu’est le béton. Depuis trois ans, notre association offre aux entrepreneurs en coffrage et à leurs employés un cours sur la technologie du béton. On peut bien parler d’étanchéité et d’isolation des fondations, mais je crois qu’il faut absolument bien commander la qualité du béton adéquate pour chaque projet que nous devons effectuer et en faire une bonne mise en place. » Il faut bien admettre que les pompes à béton ont grandement facilité et amélioré la mise en place de ce matériau de construction.

LES SOLUTIONS DES FABRICANTS ET DES INSTALLATEURS

Les experts du fabricant Fransyl de Terrebonne s’y connaissent en matière de polystyrène expansé. « Nous avons créé notre propre système de coffrage isolant Izobest, il y a une quinzaine d’années, un produit offrant un rendement supérieur pour une valeur ajoutée à une propriété », précise Véronique Plessis-Bélair, assistante à la commercialisation de Fransyl.

Polystyrène expansé

Selon elle, les donneurs d’ouvrage et les futurs propriétaires sont de plus en plus exigeants lorsqu’il est question de fiabilité et de performances énergétiques. Laissons-la décrire ce type de coffrage : « Les coffrages Izobest se composent de deux panneaux de polystyrène expansé (PSE) IZOLON type HD moulé d’une épaisseur de 67 mm (2 5/8 po) raccordés avec notre système d’écarteur fait de copolymère vierge de qualité supérieure. Les blocs sont ensuite facilement empilés en quinconce (arrangement de cinq unités) d’une rangée à l’autre, renforcés avec une armature de tiges d’acier de 10 mm et finalement remplis de béton pour vous offrir une conception de qualité. » Mentionnons que les blocs de dimensions et de formes différentes s’adaptent parfaitement pour tous les projets de construction, dont ceux du secteur résidentiel.

Installation du coffrage isolant Izobest dans deux projets résidentiels

coffrage isolant
Avantages de ce coffrage isolant : étanchéité à l’air, insonorisation (Sound Transmission Class) 59 STC, isolation facteur R-30 et aucun pont thermique. Résidence unifamiliale de 3000 pi² (278,7 m²) dans le quartier Villeray à Montréal.
Photo : Marc Jobin architecte
système de lignage
Utilisation d’un système de lignage pendant la coulée de béton. Projet de 6 copropriétés de 6 500 pi² (603,8 m²).
Photo : Marc Jobin architecte
barres d’armature
Les barres d’armature en acier assurent solidité et durabilité.
Photo : Marc Jobin architecte

Élimination des ponts thermiques

Le fabricant KEPS mise aussi sur le polystyrène expansé pour ses panneaux de coffrage. M. Yvan Ducharme, vice-président, décrit un projet réalisé à Bellefeuille lors de la construction d’une maison unifamiliale : « Comme le béton est coulé entre deux parois de polystyrène expansé, la cure de béton se fait de manière optimale, ce qui diminue ainsi les risques de fissures. Selon les différentes configurations et épaisseurs d’isolant, nous obtenons des valeurs de R23 à R32, sans aucun pont thermique, ce qui permet des économies d’énergie de 25 à 30 %. »

La structure de béton armé fait en sorte que le bâtiment est très résistant aux vents dont des rafales de 350 lm/h et même aux secousses sismiques. Une isolation supérieure et la masse thermique du béton permettent de stabiliser la température du bâtiment.

Pour cet entrepreneur, la mise en place d’un tel système est facile, rapide et sécuritaire : « Nous avons une enveloppe du bâtiment étanche, écoénergétique et sans moisissures. » Pour les installateurs, un tel système est beaucoup plus léger que le coffrage conventionnel. M. Ducharme souligne : « Il n’est pas nécessaire d’ajouter de l’isolation entre les colombages de bois avant la pose du placoplâtre. »

Semelle de fondation
Mise en place de la semelle de fondation.
Photo : keps.ca
Murs de fondation
Les murs de fondation sont terminés et ils sont recouverts d’une membrane d’étanchéité.
Photo : keps.ca
Murs hors-sol
Murs hors-sol achevés. On peut voir le coffrage des ouvertures.
Photo : keps.ca

Les systèmes de drains intérieurs

L’excavation et le remblayage ont été effectués. La semelle a été coulée, de même que les murs de fondation. On se retrouve toujours avec des joints à froid entre les murs, la semelle et le plancher du sous-sol et il se peut que la pression hydrostatique causée par l’accumulation d’eau autour des fondations soit la cause d’infiltration d’eau. « La solution courante consiste à installer un enduit sur le côté extérieur des murs de fondation ainsi qu’un drain français », précise Antonio Sabella de Systèmes Sous-sols Québec.

WaterGuard

Concessionnaire de Basement Systems Inc., l’entreprise québécoise Systèmes Sous-sols Québec recommande cependant aux entrepreneurs les systèmes de drains intérieurs, tels que Waterguard et CactusBoard. En plus de drainer l’eau souterraine qui pénètre par les joints à froid entre les murs de fondation, la semelle et la dalle, ces systèmes drainent aussi l’eau qui pourrait s’infiltrer à travers les murs du sous-sol, ce que le drain français ne fait pas. Ces deux systèmes de drains sont conçus de manière à ne jamais se boucher.

Ils comportent des différences. « Nous installons CactusBoard lors de la construction d’une maison tandis que le WaterGuard se pose dans les sous-sols existants et est garanti à vie. L’an dernier, nous avons installé près de deux millions de pieds (609 000 mètres) de tuyauterie WaterGuard au Canada et aux États-Unis », souligne M. Sabella.

Membranes murales

En plus d’un drain intérieur, l’équipe de Systèmes Sous-sols Québec recommande l’installation de membranes intérieures inorganiques pour couper l’humidité des murs et diriger l’eau vers le drain intérieur. M. Sabella insiste sur le fait que les différentes membranes sont attachées mécaniquement au mur plutôt que d’être collées, ce qui assure une installation de longue durée.

Photos : SystemesSoussolsQuebec.ca

Caractéristiques des membranes

  • CleanSpace
    Revêtement de plastique fait de 7 couches de polyéthylène avec traitement antibactérien Ultrafresh
  • BrightWall®
    Revêtement de plastique semi-rigide
  • ThermalDry®
    Membrane souple qui, en plus d’éliminer l’humidité dans les murs, renvoie jusqu’à 97 % de la chaleur dans le sous-sol
  • Basement to Beautiful
    Panneaux de mousse fabriqués avec des montants intégrés pour assurer une finition facile des murs du sous-sol. Ils contiennent de la mousse isolante SilverGlo, infusée de graphite (valeur R élevée).

Réparation de fissures

FlexiSpan

S’il existe plusieurs méthodes d’injection, elles ne sont pas toutes efficaces et permanentes. Souvent, on se sert de produits à base de polyuréthane pour sceller les fissures, mais les mouvements structurels du sol font en sorte que les fissures réapparaissent dans les fondations. « Nous nous servons de FlexiSpan, une bande de mousse de 3 pouces et demi qui s’applique par-dessus une première couche de calfeutrant flexible, et qui sert à sceller la fissure de bas en haut. Nous posons aussi une bande de mousse par-dessus le calfeutrant pour une imperméabilisation parfaite. La solution FlexiSpan ne fendillera pas et ne fuira jamais », conclut M. Sabella.

FONDATIONS – PROBLÈMES COURANTS

Fissures | Ocre ferreuse | Pyrite | Effritement | Soulèvement | Déformation latérale | Efflorescence (accumulation de minéraux)

Source : lesgoudronsduquebec.com

Termes utilisés dans l'industrie des sous-sols

schéma

Petit lexique des fondations extrait du livre La science des sous-sols secs. Crédit : Basement Systems Inc.

SAVIEZ-VOUS QUE…
Par suite d’une modification au Règlement sur la formation professionnelle de la main-d’œuvre de l’industrie de la construction en 2013, la Commission de la construction du Québec reconnaît maintenant la spécialité de coffreur à béton. L’ACQ et le RECQ, de même que plusieurs autres associations patronales et syndicales ont grandement contribué à cette nouvelle appellation qui relève de la spécialité de charpentier-menuisier.

LA MEMBRANE DE POLYMÈRE RUB-R-WALL™

Ce produit écologique est appliqué par pulvérisation et il est hautement performant et extrêmement résistant. La membrane en caoutchouc s'installe sur tous les types de fondations : moellon, blocs de béton, béton coulé ou coffrage isolant. Elle élimine les risques de moisissures et de champignons. De plus, elle améliore le taux d’humidité du sous-sol et stabilise la température.

RUB-R-WALL

Autres caractéristiques de la membrane RUB-R-WALL :

  • Élasticité
  • Imperméabilisation
  • Étanchéité
  • Adhérence
  • Isolation

rub-r-wall.ca | groupedurasec.com

Consignes aux entrepreneurs :

Les ajouts d’eau, au-delà des exigences de la norme CSA A23.1-FO9/A23.2-F09 et du fascicule de certification BNQ 2621-905 sont interdits. Il est recommandé d’utiliser un adjuvant (superplastifiant).

Source : betonresidentiel.info

Autres conseils :

  • Par temps froid, ajoutez un accélérateur de prise au béton.
  • Par temps chaud, ajoutez un retardateur qui va empêcher la fissuration du béton.

Source : Regroupement des entrepreneurs en coffrage du Québec

À lire aussi