Construire
BRANCHÉ SUR LA CONSTRUCTION
Dimanche 19 novembre 2017
Suivez-nous sur :

Dossier fondations – Fondations 4 Saisons

album photo

Photos : Fondations 4 Saisons

Un entrepreneur spécialisé nous rappelle l’importance de cette étape dans la réalisation d’un projet de construction d’une maison unifamiliale ou d’un immeuble en copropriété. Propos d’expert !

M. Steve Poirier, directeur des opérations et estimations de Fondations 4 Saisons à Sainte-Julie, nous racontait ceci lors de notre entretien : « Récemment, une cliente qui voulait faire affaire avec notre entreprise et qui trouvait le prix de notre soumission trop élevé nous envoya celle d’un concurrent. Après analyse, nous avons constaté que nous pouvions offrir un prix plus bas pour la même proposition, mais que cela n’était pas souhaitable. Nous sommes parvenus à la convaincre d’investir un peu plus pour son projet parce que nous savions que nous allions lui offrir un produit de qualité supérieure. »

De tels propos illustrent bien les relations entre un entrepreneur spécialisé et sa clientèle, mais ils démontrent surtout que lorsqu’il est question des fondations d’un bâtiment, on ne peut pas lésiner sur la qualité des matériaux et même sur le coût des travaux. Ce qui fait dire à M. Poirier que les futurs propriétaires de maisons neuves ou les promoteurs immobiliers qui bâtissent des copropriétés commettent souvent l’erreur de ne magasiner que le prix et de ne pas accorder assez d’importance à l’étude des soumissions. « On se retrouve parfois avec des devis imprécis, ce qui explique les variations dans les soumissions des entrepreneurs. La plus basse n’est pas nécessairement la meilleure. Selon moi, les acheteurs se doivent d’être vigilants et de bien lire les exclusions au contrat afin de pouvoir choisir le meilleur rapport qualité/prix. »

Matériaux de qualité

Et puisque l’on aborde l’aspect de la qualité d’une fondation, voici les recommandations de M. Poirier : « Nous devons nous assurer de travailler sur un sol qui est stable. Par la suite, il faudra ajuster la conception des empattements et des murs en fonction de la composition du sol. Nous sommes une entreprise de la Montérégie et nous sommes donc en présence de sols argileux. Nous réalisons des empattements à 30 pouces de largeur (76 cm) minimum même si le Code de construction du Québec exige des empattements de 24 pouces de largeur (60 cm) pour les murs non briquetés. Quant aux matériaux, surtout pour le béton et l’acier d’armature, il faut miser sur la qualité. La mise en place du béton constitue également une étape importante. Finalement, je dirais qu’il faut éviter de remblayer trop vite. »

En faisant affaire avec des entrepreneurs compétents, on ne se retrouvera pas avec des fondations à problèmes parce qu’une fois que le béton est coulé, on imagine aisément les coûts supplémentaires pour réparer ce qui aurait été mal installé.

Béton et acier

Le béton qui sert aux fondations doit provenir d’une usine qui a reçu la certification du Bureau de normalisation du Québec et de l’Association Béton Québec. « Nous savons tous que s’il y a trop d’eau au mélange, cela va nuire à la résistance du béton. Nous nous servons plutôt d’un superplastifiant. Et, lorsqu’il y a beaucoup d’acier d’armature, on va utiliser un vibrateur à béton. »

Types de béton

  • Empattements, murs, planchers (sous-sol) et balcons – Béton 25 MPa (mégapascal)
  • Dalle (garage) – Béton 32 MPa.

M. Poirier a observé une augmentation de l’utilisation de l’acier d’armature pour les constructions résidentielles, au cours des dernières années. « Auparavant, il était fréquent de poser 2 barres d’acier d’armature (10 m) dans la partie supérieure des fondations. Mais nous préférons maintenant poser 3 barres d’acier (12 m) dans les empattements, 2 barres (12 m) dans la partie inférieure et 2 autres barres dans le haut des fondations. Nous ajoutons aussi ce matériau autour des ouvertures et dans les endroits les plus vulnérables, comme dans les changements de niveaux de la fondation et des empattements, dans les coins et les intersections des murs et par-dessus la coupe d’eau qui passe sous les empattements. »

Immeubles multilogements

Comme il se construit moins de maisons unifamiliales, les promoteurs bâtissent davantage d’immeubles multilogements, ce qui permet à des entrepreneurs spécialisés comme Fondations 4 Saisons d’obtenir de nouveaux contrats. « Pour maximiser l’espace disponible en raison du coût élevé des terrains, on doit prévoir un stationnement souterrain à de telles constructions. Plutôt qu’un plancher en bois au premier étage, on misera sur le béton pour une meilleure stabilité du revêtement de sol, une insonorisation grandement améliorée et même l’ajout d’une terrasse à l’extérieur. Nous nous sommes donc spécialisés dans ce type de coffrage structural depuis quelques années. »

Fondation4saisons
Photo : Fondations 4 Saisons
Projet résidentiel avec surplus d’acier suivant les recommandations d’un ingénieur.

 

À lire aussi