Construire
BRANCHÉ SUR LA CONSTRUCTION
Mardi 24 octobre 2017
Suivez-nous sur :

Nouvelle vocation pour les silos 13 à Paris

À lire dans ce grand dossier

Photo : Daniel Moulinet

Projet considéré comme une véritable prouesse pour la firme vib architecture, la construction et la mise en valeur d’une plateforme de distribution de Ciments Calcia à Paris la rendent maintenant bien visible dans le 13e arrondissement. Les anciens silos dataient des années soixante et les nouveaux, fabriqués en béton, ont fière allure dans un contexte urbain en mutation.

Les cinq nouveaux silos accueillent des bureaux, un laboratoire d’essais mécaniques, un ascenseur et des postes de stockage et de chargement pouvant recevoir 80 camions par jour et traiter de 400 000 à 500 000 tonnes de ciment par année.

Le terrain, propriété de Réseau Ferré de France, donne accès au centre de triage de la gare d'Austerlitz, un lieu stratégique permettant l'acheminement des ciments par voie ferroviaire, depuis ses différents centres de production à travers la France et plus spécifiquement depuis la cimenterie de Couvrot. Cette liaison ferroviaire et son double terminal dédié permettent d'accueillir 26 wagons soit l'équivalent de 100 camions.

Disposant d'un accès aisé aux autoroutes proches et au périphérique, ce nouveau point de distribution se trouve au cœur d'un maillage permettant à des camions de faire quelques kilomètres afin de s'approvisionner, de jour, comme de nuit, grâce à une station d'accueil entièrement autonome : un système testé et approuvé par les équipes techniques de Ciments Calcia à Strasbourg. (80 % des clients de Ciments Calcia sont positionnés dans un rayon de 30 km autour de ces silos).

Le pari des architectes

article-silo13-1
Photo : vib

Pour les architectes Franck Vialet et Bettina Ballus, un tel projet a été long à dessiner. Ils ont dû faire appel à de nombreux procédés inédits de construction pour les bâtiments. Les deux grands silos et la liaison verticale ont été réalisés avec un procédé de coffrage glissant, efficace et robuste. Trois semaines de travail ininterrompues, jour et nuit, ont été nécessaires pour culminer à 37 mètres au-dessus du sol. Pour ce qui est des coques des silos habités, elles ont été préfabriquées, puis livrées, posées, glissées et ajustées pour chacun des bâtiments (bureaux et laboratoire ou centre de tests). Quant aux ouvertures polygonales, ce sont des formes complexes lorsqu’elles croisent les surfaces courbes des silos. Leur géométrie a été étudiée avec les outils 3D de l’agence et la conception assurée par le bureau d’ingénierie façade Arcora. Des moules construits en bois dans les Vosges ainsi que des blocs de polystyrène sculptés par découpe numérique ont permis de réaliser les réservations*.

 

Autres caractéristiques de ce projet

article-silo13-1
Photo : Stéphane Chalmeau

La colonne de l'ascenseur a été perforée de formes de plus en plus grandes sur la hauteur, rappelant les agrégats utilisés dans la formation d'un béton. Ces perforations diffusent, la nuit venue, une douce lumière afin de faire ressortir 'aspect architectural de ce bâtiment. Ces ouvertures polygonales sont également présentes sur les façades de deux bâtiments accueillant des bureaux et le laboratoire d'essais mécaniques. Un soin particulier a été apporté, par les architectes dans le confort acoustique et thermique de l’espace pour les bureaux. Ils ont traité chaque point délicat en combinant des panneaux acoustiques en bois, une mousse ultra performante et des vitrages à faible émission. Les extrémités, intégralement vitrées, permettent une circulation homogène de la lumière naturelle et une vue plongeante sur le quai de déchargement des wagons de ciment.

Voilà une très belle reconfiguration spatiale dans ce quartier de Paris. Et, pendant ce temps, dans le Vieux-Port de Montréal, on se demande toujours ce qu’il adviendra du fameux silo numéro 5 qui servait jadis à l’entreposage du grain. Aux dernières nouvelles, il semblerait que les célébrations du 375e anniversaire de fondation de Montréal aient donné l’idée d’utiliser l’immense façade de ce bâtiment comme écran géant pour des projections en plein air. Mais attention, un tel projet n’a rien à voir avec Le Moulin à images de Robert Lepage, une présentation qui a été à l’affiche sur des silos à grains dans le Vieux-Port de Québec, durant quelques étés… À suivre !

Contenu des silos

Silos 1 et 3

  • 37 mètres de hauteur
  • Capacité de stockage – 11 000 mètres cubes
  • Peuvent recevoir 6 références différentes de ciment

Silo 2 : Liaison verticale avec escalier et ascenseur
Silo 4 : Laboratoire d’essais mécaniques
Silo 5 : Bureaux

Source :  www.vibarchitecture.com

Localisation : Paris (13)
Maître d’ouvrage : Semapa
Exploitant : Ciments Calcia
Architecte : vib architecture
Architecte chantier : Célia Horn
Coût construction : 17 M€ HT
Livraison : Avril 2014
Surface du site : 8 000 m² SHON (surface hors œuvre nette)
Site : Zone d’aménagement concerté (ZAC) Paris Rive Gauche – Paris 13e
Certification :  Démarche BBC – Plan climat, Ville de Paris
Ingénierie et gestion de projet :  Didier Martin, Ricardo Arias, Jacobs France

Source : © vib

*Une réservation est un espace vide, laissé dans la maçonnerie lors de la construction, permettant la mise en place des réseaux. Cet espace est scellé par la suite, une fois les canalisations, les fourreaux ou les câbles mis en place. Wikipédia

À lire aussi