Construire
BRANCHÉ SUR LA CONSTRUCTION
Jeudi 21 septembre 2017
Suivez-nous sur :

Le processus BIM pour la prévention des blessures sur un chantier

album photo

Photo : Gilbane Building Company

Plusieurs grandes entreprises américaines de construction dont Gilbane Building Company, Southland Industries, Tocci Building Corporation and Turner Construction Company utilisent le processus de gestion et de production de données BIM 4D pour assurer la sécurité sur leurs chantiers.

L’entrepreneur général Gilbane a créé une application 4D pour visualiser les zones de travail à proximité d’une voie publique, lors d’un récent projet. En plus de son programme d’évaluation des risques et de sécurité préconstruction ou avant-projet (Preconstruction Safety Alignment and Risk Assessment Program), cette entreprise propose à ses employés de suivre une formation concernant le processus de conception, d’ingénierie et de production LEAN.

Les deux cas suivants auraient pu connaître des fins différentes avec un tel outil technologique de numérisation des zones potentielles de danger sur un chantier. En 2008, à l’approche d’une tempête dans le Michigan, un jeune travailleur de 19 ans s’est empressé d’aller ramasser des matériaux sur le toit d’un bâtiment en construction. Il ignorait que la structure de métal n’avait pas été encore fixée et en voulant déplacer un panneau de contreplaqué, il a fait une chute mortelle d’une vingtaine de mètres.

En 2009, dans l’État de Washington, un installateur de tapis se trouvait au quatrième étage d’un hôtel en construction. Un pied sur la pièce d’appui d’une fenêtre et l’autre sur l’extrémité d’un rouleau de tapis, il a perdu pied et est tombé, 10 mètres plus bas sur le trottoir de béton. Il ne portait pas de harnais de sécurité et il est mort sur le coup.

Voici cinq façons d’utiliser BIM/VDC (Virtual design and Construction) pour la sécurité :

  1. Préfabrication - Les travaux effectués dans un entrepôt réduisent les risques de blessures (chutes, faux pas…)
  2. Logiciels d’analyse des dangers – Des entreprises de construction se servent de logiciels pour numériser les zones potentielles de danger comme les ouvertures dans les planchers et les toits et prévoir les mesures de sécurité requises.
  3. Gestion d’un chantier – L’analyse séquentielle et dimensionnelle permet d’optimiser le suivi et la gestion (logistique et équipement) sur le chantier.
  4. Planification des opérations et de l’entretien de l’équipement – Le processus BIM étant une maquette virtuelle, les entreprises peuvent utiliser plus efficacement leurs équipes de travail pour accentuer la production et effectuer des tâches de maintenance, plus rapidement et de manière sécuritaire.
  5. Gestion de la prévention, au jour le jour – Les préventionnistes ont accès au processus BIM pour leurs inspections et pour s’assurer du respect des consignes de sécurité.

Tous les spécialistes de la prévention BIM/VDC sont convaincus qu’un tel outil technologique peut contribuer grandement à diminuer les risques d’accident. Selon eux, la préfabrication réduit la manutention des matériaux sur un chantier. De nombreux déplacements dans des échelles et des monte-charges sont ainsi éliminés puisque les travaux de fabrication des éléments modulaires sont réalisés dans un environnement sûr et plus ergonomique.

prevention
Photo : Turner Construction

Pour l’entrepreneur spécialisé Southland Industries, il est primordial de protéger les équipes d'entretien et les installateurs. Pour chaque projet, on détermine des zones d’exclusion lors des périodes d’entretien de l’équipement. Les ingénieurs conçoivent donc des aménagements (corridors et postes de travail) dans le but d’éliminer les dangers potentiels et surtout de faciliter la maintenance. On parle alors de prévention par le design.

Quant à l’entrepreneur général Tocci, il est d’avis qu’il faut construire de manière sécuritaire. Pour y parvenir, l’outil BIM doit servir à éliminer les échafaudages et par le fait même, épargner des dizaines de milliers de dollars. Pour installer un mur-rideau de verre sur une structure préfabriquée en acier, toutes les mesures de sécurité ont été appliquées à la lettre, en fonction de ce matériau.

À lire aussi