Actualités

Le Plan d’action construction en rafale

Jean-Philippe Cliche
Chroniqueur actualités

L’annonce gouvernementale du 21 mars 2021 sur le secteur de la construction a été très bien reçue de la part de l’ACQ.

Le gouvernement a annoncé les mesures inscrites au tableau 1.

 Tableau 1 – Impact financier des mesures identifiées – Dépenses – 2020-2023 (en millions de dollars)
  2020-2021 2021-2022 2022-2023 Total
Mise en œuvre plus efficace
du Plan québécois des infrastructures
de façon permanente
0,1 0,3 1,0 1,4
Réduction de la rareté de main-d’œuvre 5,2 27,2 S.O.  32,4
Augmentation de la productivité
de l’industrie
7,6 14,2 16,2 38,0
Soutien à la croissance des entreprises du secteur de la construction 4,5 9,0 10,0 23,5
Total 17,4 50,7 27,2 95,3

Source : Plan d’action construction – gouvernement du Québec

Modernisation par le numérique

Le gouvernement entend investir 38 millions de dollars sur deux ans afin de soutenir le virage numérique de l’industrie de la construction. Le tableau 2 résume les initiatives.

Le gouvernement veut entre autres accélérer le programme de diagnostic numérique des entreprises en construction, inciter à l’utilisation du « BIM » pour la gestion des contrats publics, et favoriser l’investissement pour l’acquisition de nouvelles technologies et d’équipements innovants (ex. : exosquelettes et préfabrication) par les entreprises du secteur de la construction du Québec.

 Tableau 2 – Impact financier des solutions pour une augmentation de la productivité de l’industrie
par le virage numérique du secteur de la construction – Dépenses – 2020-2023
(en millions de dollars)
  2020-2021 2021-2022 2022-2023 Total
Feuille de route gouvernementale – Modélisation des données du
bâtiment (BIM)
1,0 1,0 1,0 3,0
Accélération de la modernisation des infrastructures et des processus technologiques des donneurs d’ouvrage publics en construction et appui à la préfabrication dans les constructions publiques 2,5 3,6 3,6  9,7
Soutien au virage numérique des entreprises du secteur de la construction 4,1 9,6 11,6 25,3
Total 7,6 14,2 16,2 38,0

Source : Plan d’action construction – gouvernement du Québec

Accroître l’accès aux contrats publics pour les PME

Le gouvernement provincial entend aussi encourager les différentes municipalités du Québec à procéder à un découpage par lots des grands chantiers de construction afin d’accroître l’accès des plus petites entreprises aux contrats municipaux. Cette méthode d’attribution des contrats municipaux est différente de celle favorisant un entrepreneur général qui est responsable d’un seul gros contrat. Cette pratique demeurera tout de même à la discrétion des municipalités, mais sera davantage encouragée par le gouvernement provincial.

De plus, un nouveau programme, d’une durée de trois ans, accordera une enveloppe réservée aux municipalités de moins de 5 000 habitants, soit les municipalités disposant de moyens financiers limités, pour qu’elles puissent réaliser des travaux visant à maintenir l’état physique de leurs infrastructures municipales de base, voire les remplacer ou les améliorer. Les municipalités réaliseront leurs travaux et produiront ensuite leurs réclamations au ministère des Affaires municipales et de l’Habitation en fonction des coûts engagés. Le gouvernement promet une augmentation des investissements au Plan québécois des infrastructures de 45 millions par année pendant trois ans afin de financer cette mesure.

Former plus rapidement et de façon mieux adaptée les nouveaux travailleurs

Au menu du tableau 3, les mesures pour contrer la pénurie de main-d’oeuvre que la Commission de la construction du Québec (CCQ) mettra en place. Celles-ci ont été expliquées lors d’une parution précédente. De plus, des mesures pour accélérer les formations en construction grâce entre autres à la reconnaissance des acquis ainsi que des initiatives gouvernementales favorisant la promotion des métiers de la construction seront financées à même cette enveloppe.

 Tableau 3 – Impact financier des solutions pour réduire la rareté de main-d’œuvre
(en millions de dollars)
  2020-2021 2021-2022 2022-2023 Total
Accès plus facile aux métiers
de la construction
0,7 0,7 S.O. 1,4
Meilleure intégration des travailleurs
faisant partie de groupes de personnes sous représentées
S.O. 17,0 S.O. 17,0
Formation plus rapide et mieux adaptée 0,5 0,5 S.O. 1,0
Promotion des métiers de la construction et recrutement de nouveaux travailleurs 4,0 9,0 S.O. 13,0
Total 5,2 27,2 S.O. 32,4

Source : Plan d’action construction – gouvernement du Québec

Favoriser une meilleure intégration de la diversité

Il est aussi important de souligner l’enveloppe de 17 millions de dollars que le gouvernement provincial met de l’avant dès cette année afin d’intégrer les minorités visibles ainsi que les femmes aux métiers de la construction. Cette enveloppe servira à intégrer autant les femmes que les nouveaux arrivants et les populations autochtones à travers la province.

Soutenir la croissance des entreprises en construction

Le gouvernement entend soutenir les entreprises désireuses de croître et d’accéder aux marchés publics, notamment aux contrats pour des projets majeurs, et de ce fait, augmenter la concurrence dans le marché de la construction.

L’objectif est d’accompagner 60 entreprises du secteur de la construction afin de favoriser une plus grande concurrence par un plus grand nombre d’entreprises de taille suffisante pour réaliser des projets dans le cadre du PQI, et d’accroître la productivité et la compétitivité du secteur de la construction en facilitant l’augmentation de la taille des entreprises et ainsi leur capacité d’investir dans leur virage numérique. Le gouvernement se fixe aussi un objectif de financer 120 projets de croissance externe.