Construire
BRANCHÉ SUR LA CONSTRUCTION
Mercredi 14 novembre 2018

Peut-on utiliser des conduits flexibles lors de l'installation de systèmes de ventilation autonome ?

Viviane Dorion
Viviane Dorion
Chroniqueur Technique du bâtiment

Les conduits flexibles comportent certains avantages intéressants quant à leurs utilisations, mais comportent également quelques désavantages.

En effet, ils sont simples et rapides à installer et permettent des changements de direction efficaces et sans joints. Par contre, parmi les désavantages, il faut noter qu’ils sont plus fragiles que les conduits rigides, ce qui pourrait entraîner des fuites. Comme leurs intérieurs ne sont pas lisses, la friction de l’air à l’intérieur des conduits peut être plus élevée et ainsi diminuer les rendements des appareils. Mais au-delà des avantages et désavantages des conduits flexibles, l’utilisation de ceux-ci comporte des limitations.

Le Code de construction du Québec stipule au paragraphe 1 de l’article 9.10.5.5. que sous réserve des paragraphes 2) à 4), aucune ouverture ne doit être pratiquée dans une paroi de faux-plafond ou de mur faisant partie d’un ensemble devant avoir un degré de résistance au feu donné, sauf si l’ensemble a été soumis à des essais et si son degré de résistance au feu a été déterminé en tenant compte de l’ouverture.

 Il peut donc s’avérer complexe de faire circuler des conduits d’air dans les bâtiments comportant des séparations coupe-feu continues entre les unités d’habitation, tout en respectant les exigences du Code.

Deux solutions sont proposées pour respecter les exigences du Code

La première solution est de prévoir un espace sous la séparation coupe-feu afin de prévoir l’espace nécessaire au passage des tuyaux sans pour autant faire en sorte que les conduits de ventilation ne pénètrent pas la séparation coupe-feu. Bien que non recommandés, des tuyaux flexibles pourront être utilisés puisque ces tuyaux demeureront à l’intérieur du compartiment coupe-feu. Cette solution offre une bonne acoustique et aucune
interruption dans les séparations coupefeu, comme le démontre ci-dessous la figure 9.10.5.1. - 01.3 « Coupe de la distribution des conduits à partir de l’appareil via une retombée sous la séparation coupe-feu horizontale ».

 article technique ete

La deuxième solution est de traverser la séparation coupe-feu avec des registres coupe-feu. À noter que les registres doivent répondre aux exigences du Code, être homologués pour l’installation horizontale et qu’il est très important de se référer aux instructions du manufacturier. Ainsi, pour l’installation du registre coupe-feu, il faut construire une retombée de plafond avec la résistance au feu requise localisée au-dessus de l’appareil. Cette solution ne permet pas l’utilisation de conduits flexibles sauf entre l’appareil et les registres (se référer aux instructions d’installation du manufacturier de l’appareil). Cette solution est moins performante au niveau acoustique, tel qu’illustré à la page suivante par la figure 9.10.5.1. - 01.4 « Retombée localisée au-dessus de l’appareil avec la même résistance au feu que l’assemblage plancher au-dessus ».

article technique ete 2

 Quelle que soit la solution retenue, l’étape de la conception des plans et de la planification des travaux est très importante. En effet, l’application de la solution 1 peut paraître plus simple, mais nécessitera plus de coordination dans la pose du gypse puisque celui-ci devra se faire en deux étapes. L’application de la solution 2 devra être réfléchie, car comme les conduits passent dans l’espace plancher, ceux-ci ne devront pas se superposer puisque le type de poutrelles et la profondeur de celles-ci limiteront l’espace libre pour le passage des conduits.

Comme le présent article est à titre indicatif seulement, je vous invite à consulter les documents ci-dessous :
• Code de construction du Québec, Chapitre I– Bâtiment, et Code national du bâtiment – Canada 2010 (modifié)
• Garantie construction résidentielle, fiche technique GCR FT-9.10.5.1.-01 2017-05-05 « Installation d’un
système de ventilation autonome et ouvertures autorisées dans une séparation coupe-feu d’un logement ».
• Régie du bâtiment du Québec. « Les registres coupe-feu : Comment assurer une installation conforme », 2008.

À lire aussi