Construire
BRANCHÉ SUR LA CONSTRUCTION
Lundi 21 janvier 2019
Structures de bâtiment

Exemple du nouveau siège social de la CCQ

album photo

Pasquin St-Jean et associés, rare firme du Québec à œuvrer exclusivement dans le domaine de la structure de bâtiment, a réalisé les travaux de fondations et de charpente du nouveau siège social de la Commission de la construction du Québec (CCQ), un projet certifié LEED Argent.

Mecanique-batiment Photo E Pasquin ClaudeClaude Pasquin

L'immeuble, qui a été érigé sur un ancien site voué à l'enfouissement de débris de construction, présentait à l'ouverture du chantier, des conditions de sol difficiles, comme l'avaient démontré les résultats de l'étude géotechnique commandée avant de lancer le projet. « Le défi consistait à gérer la profondeur des excavations dans un sol argileux et à évacuer les déblais traités sur place dans un contexte visant une certification LEED, sur un site de surcroît exigu », commente Claude Pasquin, président de la firme et ingénieur en chef de la phase structurale.

 

Mecanique-batriment Photo D Leboeuf Normand2Normand Leboeuf

Normand Leboeuf, ingénieur en structure chez Pasquin St-Jean, explique que l'édifice qui comprend une aire ouverte en sous-sol, principalement un stationnement, est pourvu d'une fondation sur semelles conventionnelles reposant sur le roc. « La présence du socle rocheux était en général à une trop faible profondeur sous le niveau inférieur pour permettre l'utilisation de pieux, mais quand même, à une profondeur qui a nécessité des excavations importantes et complexes », dit-il.

 

Deux phases structurales

Le projet qui a été réalisé en différentes phases comportait deux lots structuraux. Un premier englobait la construction des semelles et des murs de fondation jusqu'au niveau du plancher du stationnement. Un second a été exécuté à partir du sommet des fondations pour supporter la charpente, un ouvrage de béton armé de portée d'espacement raisonnable, composé de dalles avec abaque (tablette, le plus souvent carrée, qui couronne le chapiteau d'une colonne). Les deux ingénieurs de Pasquin St-Jean précisent qu'on retrouve les mêmes matériaux dans la splendide coursive du premier étage surplombant la vaste aire ouverte du rez-de-chaussée.

 

À lire aussi