Construire
BRANCHÉ SUR LA CONSTRUCTION
Mercredi 14 novembre 2018
Protection collective SST

Éliminer les dangers sur les chantiers

Pour assurer la sécurité des travailleurs, il faut avant tout repérer les dangers et passer à l'action pour les éliminer à la source. S'ils ne peuvent être éliminés à la source, il faut réduire et maîtriser les risques pour protéger les travailleurs. L'employeur et le travailleur doivent collaborer pour prévenir les accidents sur les chantiers de construction, et réfléchir par exemple à des dispositifs de sécurité plus performants, à des méthodes de travail plus sécuritaires, à des moyens de protection collective plutôt qu'individuelle.

Les équipements de protection collective, comme des garde-corps pour éviter les chutes de hauteur, devraient toujours être privilégiés. Ils sont indépendants de chaque individu et exigent moins de formation et de vérifications (ex. : l'équipement est-il porté correctement, bien ajusté ou bien utilisé par chaque travailleur ?). Ils permettent de protéger, dès leur installation, plus d'un travailleur à la fois.

Dans certaines situations, la protection collective doit être complétée ou s'avère impossible à mettre en place. Dans ces cas, les équipements de protection individuelle (EPI) assurent la protection du travailleur. Si des EPI doivent être utilisés, il faut évaluer les besoins en équipements de protection individuelle ; fournir les équipements de protection les mieux adaptés à chaque tâche et à chaque travailleur ; vous assurer que chaque travailleur sait comment et quand porter et utiliser l'équipement de protection pour en tirer le maximum d'efficacité; veiller à ce que l'équipement soit entretenu (ex. : remplacement des parties jetables ou usées, nettoyage et désinfection) et entreposé correctement (ex. : à l'abri des poussières et des produits chimiques). L'utilisation d'EPI exige une supervision accrue et une gestion rigoureuse de ces équipements ainsi que des pièces de remplacement.

Vous souhaitez en savoir plus ou encore entendre des témoignages d'accidentés du travail ? Visitez le www.dangerconstruction.ca.

À lire aussi