Actualités

Note économique : La hausse des coûts de construction résidentielle s’accélère au 1er trimestre

Jean-Philippe Cliche
Chroniqueur actualités

La hausse des coûts de construction a été vertigineuse au cours des 12 derniers mois, autant au pays que dans la belle province. En fait, il en coûte 22,6 % de plus en moyenne pour construire une habitation au pays par rapport à la même date l’an passé. La hausse atteint 18,4 % à Montréal. Puisque les coûts des matériaux sont sensiblement les mêmes au pays, ceci nous laisse croire que la hausse des coûts de main-d’œuvre est plus forte en Ontario et en Alberta et moindre au Québec.

Hausse des coûts de construction au Canada entre le 1er trimestre 2021 et le 1er trimestre 2022
Bâtiments résidentiels T1 2021 T1 2022 Augmentation (%)
Calgary, Alberta 125,1 164,4 31,4
Edmonton, Alberta 121,1 153,3 26,6
Toronto, Ontario 126,4 159,9 26,5
Ottawa-Gatineau, partie ontarienne, Ontario/Québec 130,5 162,4  24,4
Agrégat des 11 régions métropolitaines de recensement 123,3 151,2 22,6
St. John, Terre-Neuve-et-Labrador 119,1 143,6 20,6
Halifax, Nouvelle-Écosse 117,5 139,5 18,7
Monréal, Québec 119,4 141,4 18,4
Winnipeg, Manitoba 122,7 144,1 17,4
Saskatoon, Saskatchewan 117,4 136,1 15,9
Vancouver, Colombie-Britannique 121,1 139,7 15,4
Moncton, Nouveau-Brunswick 119,5 129,6 8,5
       

Statistique Canada, tableau : 18-10-0135-01

En réalité, la hausse des coûts de construction s’explique par deux facteurs principaux : la rareté de la main-d’œuvre et la hausse des prix des matériaux de construction et de l’énergie. Fortement utilisé dans la construction de petites unités d’habitation, le bois d’œuvre a vu son prix pratiquement tripler depuis le 1er janvier 2020, alors que le prix des produits de fer et d’acier, en plus des prix des fils et câbles électriques, ont plus que doublé sur la même période1 . Les prix des produits industriels, tout industrie confondue, ont augmenté de façon considérable, ce qui a un impact important sur l’inflation en général. L’impact est cependant plus important pour l’industrie de la construction, qui utilise ces produits de façon intensive comme intrant, et qui de plus, doit jongler avec des problèmes de pénurie de main-d’œuvre.

Il est tout de même rassurant de constater que ceci n’est pas un phénomène isolé, alors que l’ensemble des provinces canadiennes sont aux prises avec les mêmes problématiques. Le graphique suivant illustre bien la hausse des coûts de construction des bâtiments résidentiels depuis le 1er janvier 2017. On constate qu’en 2021, l’augmentation des coûts a été de 13,73 % à Montréal, et de 18,08 % dans les 11 principales régions métropolitaines de recensement.  

graphique indice prix construction residentiel

Maintenant que les banques centrales nord-américaines ont pris la décision de resserrer les conditions de crédit en augmentant les taux d’intérêt directeurs, nous constatons que les prix des matériaux de construction diminuent. En fait, après un premier trimestre où les prix furent très élevés, les prix du bois d’œuvre chutent en ce moment, et ceci devrait se poursuivre pour le reste de l’année, et aussi en 20232. Même chose du côté de l’acier et des métaux de base, alors que la Banque de Montréal entrevoit là aussi des diminutions en deuxième moitié d’année et en 2023. Cela dit, les prix demeureront plus élevés qu’avant la pandémie, mais la diminution sera la bienvenue et fera certainement ralentir l’inflation et la hausse des coûts de construction.

Côté main-d’œuvre, nous croyons toujours qu’il sera difficile de palier la demande sans l’apport de travailleurs étrangers temporaires. Nous en avons d’ailleurs fait l’une de nos principales recommandations lors des consultations gouvernementales sur le budget provincial de 2022-2023. Nous souhaitons un programme spécifique et simplifié pour les travailleurs de la construction qui proviennent de l’étranger, calqué sur le programme de l’industrie de l’agriculture.

  1. Statistique Canada, Indice des prix des produits industriels, tableau 18-10-0266-01.
  2. Banque de Montréal, Commodities Outlook for May 2022, May 10, 2022.