Construire
BRANCHÉ SUR LA CONSTRUCTION
Vendredi 16 novembre 2018

Président... et étudiant !

Geneviève Mignault
Geneviève Mignault
Chroniqueur Formation

Qu’est-ce qui pousse le président d’une entreprise de construction florissante à l’horaire chargé à faire un retour sur les bancs d’école ? C’est ce que nous avons demandé à Éric Fraser, président de l’entreprise Les Électriciens Desjardins et vice-président à l’ACQ-Provinciale.

M. Fraser poursuit actuellement un programme de développement qui amène les dirigeants d’entreprise à se dépasser en misant sur la réflexion, le partage d’expérience et l’accompagnement par des entrepreneurs chevronnés.

chronique formation portrait fraser

M. Fraser, s’impliquer dans un programme de développement à long terme n’est certainement pas une décision que vous avez prise sur un coup de tête. Quels sont les éléments à la base de votre réflexion ?

Ça faisait 2 à 3 ans que j’y réfléchissais. À la base, je me sentais un peu seul. Dans mon entourage, il n’y avait pas beaucoup d’entrepreneurs. Je voulais aller chercher des feedbacks d’entrepreneurs de domaines autres que la construction. Je sentais aussi que j’avais des faiblesses dans la gestion des ressources humaines. Je voulais aussi mieux me connaître.

Comment votre parcours vous a-t-il changé comme entrepreneur ?

Ce n’est pas encore terminé, mais ça change ma façon de voir mes interactions avec les autres. Je les analyse plus et je suis capable de mieux cerner leurs besoins. Ça me permet aussi de voir plus loin, de transmettre mes idées et mes buts à mon équipe de façon plus claire. Avant, dans ma tête c’était clair, mais ce que je transmettais ne l’était pas toujours. L’équipe qui est autour de moi est plus confiante parce qu’elle sait plus où elle s’en va et elle sait où je veux l’amener. Plus de transparence, moins d’insécurité, plus de confort et plus de plaisir à travailler ensemble.

J’ai aussi appris à me connaître. On ne se connaît pas tant que ça. Avec le programme, on découvre qui on est, ce qu’on est capable de faire. Des fois, on manque de confiance. Ça nous permet d’en gagner beaucoup.

En plus de ces effets positifs sur votre équipe et vous, quelles sont les retombées concrètes pour votre entreprise ?

Une croissance était déjà amorcée dans l’entreprise dans les dernières années, mais cette année on a battu tous les records. Quand on parle d’employés qui sont bien, on parle d’employés motivés et d’une plus grande productivité. Les profits et le chiffre d’affaires ont augmenté. Le bien-être des employés s’est amélioré. Le roulement du personnel est minime. L’année dernière, deux employés sont partis voir autre chose et ils sont revenus cette année.

Il ne s’agit certainement pas d’un parcours sans embûche. Quelles sont les difficultés auxquelles vous avez fait face ?

Le programme est exigeant. Ça m’a obligé à plus déléguer et à faire confiance à mon équipe. Je me suis aperçu que quand je partais, à mon retour tout était sous contrôle. C’est donc plus facile de leur faire confiance.

Il y a aussi un impact sur la famille. Quand on s’absente quelques jours, on laisse les enfants et notre conjointe à la maison. Il faut s’en parler et bien planifier pour passer à travers.

Avec un horaire chargé, des soumissions à déposer et des chantiers à fermer, où avez-vous trouvé le temps pour entreprendre un tel projet ?

C’est très demandant, mais on rencontre tellement d’entrepreneurs motivés que ça nous pousse. On réussit toujours à rentrer ça dans l’horaire. C’est toujours ceux qui ont le moins de temps qui en font le plus.

Quelle est la prochaine étape ?

Notre cohorte planifie déjà des rencontres avec des coachs pour continuer à évoluer. Les membres de la cohorte se fréquentent depuis 2 ans, certains me connaissent mieux que plusieurs personnes proches de moi. C’est tellement fort comme réseau. On a besoin d’une information, on fait un appel à tous. On obtient des réponses d’entrepreneurs dans différents domaines.

Après le programme, je vais continuer à me former, je ne l’ai pas assez fait avant.

Félicitations Éric et merci pour ce témoignage qui saura certainement inspirer d’autres entrepreneurs à trouver du temps pour développer leurs compétences.

Le saviez-vous ?
L’expérience de M. Fraser à l’École d’Entrepreneurship de Beauce met en lumière les défis et les retombées de la formation continue. Elle illustre l’importance de prendre en charge son développement, quel que soit l’âge ou l’étape de son parcours professionnel.

À lire aussi